Alerter sur les difficultés des associations, faire connaître leur action pour le bien commun

lundi 8 décembre 2014
par  Pascal Geiger

Nous avions participé au rassemblement du collectif des associations citoyennes (Voir http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article924 ). Celui-ci publie un appel reproduit ci-dessous.


***


Alerter sur les difficultés des associations,

faire connaître leur action pour le bien commun

L’activité du Collectif a été particulièrement intense ces dernières semaines, avec plusieurs rencontres au niveau de l’État et du Parlement, des interventions dans les médias, une lettre ouverte aux député(e)s, une manifestation devant l’Assemblée nationale, et des réunions d’information au niveau local.

Ces actions visent à alerter l’opinion et les associations elles-mêmes sur les conséquences du plan de rigueur et de leur mise en concurrence. Un élément nouveau est venu compléter l’analyse faite au cours de l’été. On voit arriver, inspiré par la commission européenne et le G8, le projet de faire financer les actions associatives dans divers domaines (social, culture, etc.) par des partenariats public-privé, c’est-à-dire par des investisseurs (banques, institutions financières, fonds de pension, etc.) imposant leurs critères et leurs méthodes. Au final, d’ici 2017, plus de 200 000 emplois sont menacés, soit de disparition, soit d’assujettissement à des logiques de rentabilité maximale, et cela au détriment de l’intérêt général.

Les difficultés des associations citoyennes ont été entendues par la commission d’enquête parlementaire chargée d’étudier les difficultés du monde associatif dans la période de crise actuelle. Le rapport d’Alain Bocquet et de Françoise Dumas reprend une grande partie de nos analyses, alors que le Mouvement associatif (que nous avons rencontré) et le Gouvernement (qui se refuse toujours à une évaluation de l’impact des politiques mises en œuvre) ne semblent pas conscients de la véritable rupture annoncée par les politiques d’austérité. On commence aussi à voir se dessiner les réactions des collectivités à la baisse des dotations. Celles-ci ne font que s’amorcer et ne manqueront pas de s’amplifier fortement en 2016 et 2017.

Mais au-delà des risques sur l’emploi, il s’agit aussi de faire reconnaître, à travers des exemples concrets, la richesse et la diversité des actions menées par des centaines de milliers d’associations citoyennes au service du bien commun et de l’intérêt général, malgré la dégradation de leur situation. C’est pourquoi le collectif s’apprête à lancer une grande campagne de recensement et de mutualisation de ces actions.

Le CAC a besoin de votre soutien

Depuis l’été, l’action du Collectif a pris une nouvelle ampleur : multiplication des rencontres institutionnelles, moments d’information et d’échanges, rassemblement devant l’Assemblée nationale, nouvel Appel, audition pour le rapport de la commission d’enquête parlementaire, retombées médiatiques, etc.

Pour garantir son indépendance et pérenniser son action, le CAC a besoin de votre soutien. Vous pouvez adhérer et/ou effectuer un don - en ligne, directement à partir de la page d’accueil de notre site web. Par ailleurs, votre participation aux travaux du Collectif est essentielle. Elle permet de construire un travail en réseau porteur de l’intelligence collective des associations et des citoyens. Alors n’hésitez pas à nous contacter pour rejoindre la coordination, un collectif local ou un groupe de travail spécifique !

Votre adhésion et/ou participation, c’est notre légitimité ! Merci d’avance pour votre soutien.

Collectif des Associations Citoyennes
108 rue Saint-Maur 75011 Paris - tél. : 07 70 98 78 56
www.associations-citoyennes.net - contact@associations-citoyennes.net
www.facebook.com/collectif.associations.citoyennes


Commentaires

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko

Constituants, comment les élire ?

Révolution française : souveraineté populaire et commis de confiance

Suite à l’émission du 18 novembre dernier animée par Louis Saisi et Michel Ezran sur Radio Aligre, l’historienne Florence Gauthier répond aux (...)


Commune de Paris : l’élection des mandataires du peuple. 26 mars 1871

Par Florence Gauthier, historienne, Université Paris 7 – Diderot.
L’échec militaire du Second empire, à Sedan, provoqua l’insurrection de Paris et (...)


Cercle de Guéret - Contrôle et révocabilité des constituants

Le 29 novembre 2011, pour la préparation de la réunion publique à Romainville , le Cercle de Guéret avait déjà évoqué l’objet de cet article avec le (...)


Cercle de Bourges - Comment élire les Constituants ?

La Constituante.
Quel mode de scrutin ? Quel corps électoral ? Quelles incompatibilités définir ? Quelles conditions d’éligibilités au mandat de (...)


Comment créer une Assemblée Constituante et comment désigner les citoyens Constituants ?

Dans le cadre de notre débat sur le mode d’élection des constituants, Francis Lenne nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Comment créer une (...)


Les règles d’élection des constituants

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Laurent Loty nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Les règles de (...)


Election des constituants. Il est interdit d’interdire ….

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Pascal Geiger nous donne ci-dessous ces réflexions.
***
Il est interdit (...)


Élire une Constituante : Contribution du cercle de Montpellier

Dans l’ignorance de la situation politique qui permettra de convoquer une assemblée constituante, il nous a semblé qu’il faut d’abord affirmer (...)


Mettre en œuvre une Assemblée Constituante

Nous avons appelé depuis longtemps à une réflexion et à des propositions quant aux modalités d’élection des constituants. Le texte ci-dessous de (...)


Comment désigner les constituants, un point de vue.

Une Constituante aura, par définition, pour tâche l’écriture d’une nouvelle Constitution et sa soumission au peuple pour approbation ou révision. (...)


La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur ce site. mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans (...)


Tunisie : quel mode de scrutin pour la Constituante ?

Après un premier forum “Pour une assemblée nationale constituante”, le 23 février 2011, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de (...)


De Gaulle et le processus d’une Assemblée Constituante

© Archives de l’Assemblée nationale - photo René Hélier
L’une des finalités de l’Association pour une Constituante est de proposer des modalités (...)


Une illustration du processus constituant

Dans le cadre de ses travaux, l’Association pour une Constituante vous présente une illustration des premiers jours de la Constituante, réalisée (...)


Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation (...)