Compte Rendu Cercle de Nantes « Pour une Constituante »

vendredi 17 octobre 2014
par  Cercle de Nantes

Compte Rendu de la réunion du Cercle de Nantes « Pour une Constituante »
Mardi 2 septembre 2014

Présents : Lepage Daniel, Loïck Gourdon, Lucy Gil, Bernadette Briand, Patrick Lhébel, Denis Renaud, Jocelyne Desplanches trésorière, Christian Compain, Jorge Hernandez, Sylvie Rousselet. Excusés François Couturier

Loïck Gourdon ouvre la session en proposant l’ordre du jour : vacance de la Présidence, accueil des nouveaux adhérents et tours de table de présentation personnelle puis de mise en discussion du projet de déclaration proposée par Loïc et Christian (PJ), bilan financier.

Chacun intervient sur l’analyse d’ensemble de la situation politique actuelle :
Lepage Daniel commente la crise du gouvernement socialiste ; le peuple, démuni devant le blocage des institutions et la trahison du vote par François Hollande, devrait pouvoir s’exprimer par un référendum révocatoire du gouvernement.

Loïck corrobore ce constat en soulignant la nomination de Fleur Pellerin comme ministre, non élue du peuple mais cooptée sans être passée sous les fourches caudines de la représentation populaire : cela érode davantage l’image du gouvernement de même que le recours systématique à l’article 3 de la Constitution européenne qui opère un détricotage de la République.

Bernadette, à propos de cette situation de crise de la représentation et de l’éloignement du gouvernement du peuple, observe que dans le milieu scolaire, cela se traduit par une passivité et une indifférence inquiétante contre lesquelles elle voudrait trouver les moyens de réagir. Elle observe également une dérive autoritaire des institutions à travers les modalités d’application des nouveaux rythmes scolaires : par les préfets et par voie administrative.

Jocelyne nous informe avec alarme de l’abrogation effectuée en catimini du statut des enseignants de 51 le 23/08/2014, ce qui constitue une atteinte gravissime aux acquis des enseignants datant du Comité National de la Résistance qui fonde le statut de fonctionnaire de la République. Jocelyne proposera une contribution personnelle sur la suppression du statut d’enseignant.

Loïck propose une analyse de la situation internationale, en particulier au Moyen Orient où le marasme politique organisé et le financement des groupes extrémistes servent les ambitions géopolitiques et les besoins énergétiques de l’Occident.

Patrick enchaîne par l’idée que la crise que nous vivons, c’est la fin d’un cycle historique, il n’y aura plus jamais de croissance ; il faut penser un nouveau modèle économique qu’aucun parti au pouvoir n’est en mesure de proposer. Selon Loïck , les forces productives vont cesser de croître, la croissance ne reviendra jamais.

Patrick dénonce le pacte transatlantique négocié en grand secret de façon tout à fait confidentielle, qui remplace la justice des tribunaux par des arbitrages privés, qui remplace le droit par le contrat.

Selon Denis, l’Europe est remise en question car elle est construite selon les desseins des Etats-Unis avec une confiscation de la citoyenneté au peuple. Des groupes oligarchiques tels que Bildelberg, Le Siècle, Trilatérale, décident des grandes orientations de façon totalement antidémocratique, sans qu’il n’y ait aucune couverture des leurs activités par la presse. La globalisation repose sur le refus de toute régulation économique visant à protéger les états-nations. Sylvie en donne un exemple à travers la stratégie des lobbies agroalimentaires qui cherchent à détruire les réglementations européennes en matière d’alimentation et de santé publique.

Patrick est favorable à une assemblée constituante et une assemblée nationale élue à la proportionnelle intégrale.

Christian revient sur le statut des enseignants et le projet d’annualisation de leur activité avec le libre arbitre de l’administration pour fixer leurs fonctions. Il mentionne la dégradation de la qualité de l’enseignement. Il attire l’attention sur la dynamique populaire en cours au Brésil où le peuple réclame un referendum populaire pour une Constituante le 18 septembre.
Loïck analyse la situation syndicale : la CGT est fortement divisée et les institutions, qui permettaient de maintenir la participation du peuple au pouvoir, se fissurent.

Jorge dit que la politique actuelle des EU sur le plan international est une attaque en règle contre les états nations et que le suivisme européen est grave ; la dernière négociation de paix effectuée avec la guerilla du M19 a abouti à la constitution de 1991 qui n’est jamais entrée en vigueur. Actuellement, les Farc demandent une Constituante.

Lucy souligne que la Constitution de 91/92 était un modèle de démocratie mais le Président qui a succédé à Betancourt a permis aux paramilitaires de démanteler toutes les nouvelles dispositions et d’assassiner les représentants des mouvements démocratiques. Les medias, contrôlés par la famille de l’actuel président n’informent pas sur la violence politique exercée par les classes au pouvoir.

Denis ajoute qu’il y a 7 bases militaires des EU en Colombie et que le pétrole y représente un enjeu essentiel.

Loïck et Christian ont proposé un article à publier sur le site ; quelques amendements sont proposés par le groupe.

Jocelyne présente le bilan financier de l’association.

Loïck est élu président à l’unanimité.


Commentaires

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko