L’appel du 18 juin 1940

jeudi 18 juin 2009
par  Gilbert Legay

Le 18 juin 1940 à 19 heures,
un général à deux étoiles pratiquement inconnu du grand public, mais au nom prédestiné,
lance à la BBC un appel que seuls quelques Français ont entendu.
Ce texte fut cité
par des quotidiens de régions non encore envahies par les forces allemandes,
mais, ironie de l’histoire,
il fut surtout connu par les journaux des zones occupées,
et par l’importance que lui accordèrent les services du gouvernement de Vichy
dans le seul but de le stigmatiser et de ridiculiser son auteur.
Le 19 juin, la BBC rediffusera l’appel à quatre reprises.

Alors que l’armée française est vaincue, le pays envahi et la population désemparée,
l’appel du 18 juin est un acte de foi dans le destin de la France.
C’est aussi un acte politique majeur, un appel au sursaut et à la résistance,
afin, comme le général de Gaulle le dira plus tard, de rétablir
« intégralement, toutes les libertés françaises et faire observer les lois de la République (…) par la restauration complète de l’intégrité et de l’unité nationales ! » [1].

Que serait devenue la France en 1945, sans la dynamique engendrée par cette appel ?...
Sans doute, une simple province d’un grand empire économique
dominé par le modèle américain, une entité vassalisée par ses libérateurs.
C’est à Charles de Gaulle et à son appel refondateur
que la France doit d’avoir conservé la maîtrise de son destin.
Ce destin est maintenant menacé par les entreprises
des « créateurs de mythes » [2], politiques ou technocrates,
qui veulent diluer la France et la République dans une Europe sans âme,
vouée à la rentabilité, ouverte à la circulation des capitaux
et soumise au dogme de la « concurrence libre et (soi-disant) non faussée »….
Cette Europe libérale
détruit les services publics, les services d’éducation et de santé, conteste la laïcité
méprise les travailleurs et le droit au travail ;
elle tourne le dos à l’Europe des Etats-nations que Charles de Gaulle avait imaginée,
objectif qu’il faudra réactualiser…
Et le plus tôt sera le mieux !


[1Charles de Gaulle / Discours du11 novembre 1942

[2Charles de Gaule / Mémoires d’espoir


Commentaires

Logo de Jacques Chopineau
lundi 17 janvier 2011 à 11h53 - par  Jacques Chopineau

Je ne sais si le peuple français se réveillera de cette torpeur qui l’englue. En tout cas, né français, je mourrai français. C’est ainsi. L’Europe était un beau projet, mais ce qui se met en place sous ce nom est une caricature... dont il importe de sortir ! Une Europe des nations, seule, donnerait aux nations européennes d’être ce qu’elles sont, depuis des siècles !

Logo de J.G.
vendredi 18 juin 2010 à 13h26 - par  J.G.

Le 28 octobre 1966, lors d’une conférence de presse à l’Elysée, De Gaulle –comme d’habitude- fut visionnaire. Il déclara : "Ainsi certains, s’exaltant au rêve de l’Internationale, voulaient-ils placer notre pays, comme eux-mêmes se plaçaient, sous l’obédience de Moscou. Ainsi d’autres, invoquant, ou bien le mythe supranational, ou bien le péril de l’Est, ou bien l’intérêt que pourrait trouver l’Occident atlantique à unifier son économie, ou bien encore l’utilité grandiose d’un arbitrage universel, prétendaient-ils que la France laissât sa politique se fondre dans une Europe fabriquée tout exprès, sa défense dans l’O.T.A.N., sa conception monétaire dans le Fonds de Washington, sa personnalité dans les Nations Unies, etc. Certes, il est bon que de telles institutions existent et nous pouvons avoir quelque intérêt à en faire partie, mais si nous avions écouté les apôtres excessifs, ces organismes où prédominent – tout le monde le sait – la protection politique, la force militaire, la puissance économique, l’aide multiforme des États-Unis, ces organismes n’auraient été pour nous qu’une couverture pour notre soumission à l’hégémonie américaine. Ainsi la France disparaîtrait, emportée par les chimères".

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko