Comment l’inoxydable Pascal Lamy appelle à aider l’union européenne !

jeudi 25 juillet 2013
par  André Bellon

Dans le cadre du Forum économique de Bruxelles, Pascal Lamy, futur ex Directeur général de l ’OMC, a repris son bâton d’éternel missionnaire pour expliquer que, même si les inquiétudes vis-à-vis de l’Union européenne pouvaient se comprendre, il fallait avant tout garder la foi.

Reprenant à son compte les critiques largement développées par les peuples et leurs citoyens, il en a conclu que l’essentiel, pour poursuivre l’intégration, est de repenser « identité ». On frémit de voir ce terme abominable utilisé vis-à-vis de la parfaite construction européenne. Heureusement, notre pèlerin éclaire immédiatement sa pensée en ajoutant : « L’intégration va aujourd’hui de pair avec les valeurs ». On pourrait à nouveau s’inquiéter quant à la définition et au contenu des dites valeurs. Mais l’explication vient aussitôt lorsqu’il explique que ces valeurs impliquent « une intégration politique plus poussée ».

En bref, on croit comprendre que pour être poursuivie avec succès, l’intégration implique qu’on développe l’intégration ; même si, ajoute-t-il, c’est à considérer dans un moment où l’intégration mondiale apparaît encore lointaine. Quand on vous dit que l’essentiel est d’avoir la foi. Car à aucun moment, devant le débat sur l’avenir de la construction européenne qui demande beaucoup de calme et de sérénité, qui impose de réfléchir aux postions de tous les acteurs, le sémillant Directeur ne se pose la question de soumettre les traités à l’aval des peuples concernés, ou pire de respecter leurs votes, comme cela n’a pas été le cas après le 29 mai 2005. Il voudrait dégouter les citoyens de l’Union européenne qu’il ne s’y prendrait pas mieux. Si se posent des questions de légitimité, estime-t-il, c’est avant tout dû à un « problème d’affection ».

La messe est dite. C’est une question d’amour. Difficile à régler apparemment car la position du missionnaire est la plus ennuyeuse.


Commentaires

Logo de Louis SAISI
mardi 6 août 2013 à 19h36 - par  Louis SAISI

Eh oui, Pascal LAMY est bien, en effet, un "inoxydable" mystique de l’Europe... comme l’étaient Jacques DELORS et quelques autres qui, comme les jésuites régnant comme maîtres à penser sur les collèges de l’Ancien Régime, purifiaient également, dans le secret de la confession, le mal de l’action avec la pureté des intentions...

Aujourd’hui, nos nouveaux clercs, devenus des thuriféraires de l’Europe, ont tout simplement construit, malgré leur mysticisme, l’Europe des marchands qui tourne le dos aux peuples...

Mais Pascal LAMY lui-même a fait encore mieux à la tête de l’OMC pendant 8 ans (son mandat devrait expirer le 31 août prochain) car avec sa vision planétaire du commerce et des échanges il a signé la disparition des Etats et de la démocratie, bref de l’intérêt général au sens rousseauiste du terme.

Le programme de ce "socialiste libéral" fut tout simplement celui des milieux financiers et des grandes multinationales...

Ce grand penseur "socialiste" fécond des 20 et 21èmes siècles n’a de cesse de développer comme credo qu’en France la structure de notre droit du travail, encore beaucoup trop protectrice pour les salariés - malgré les nombreux coups de canif infligés, par les majorités de droite, hier, et de gauche aujourd’hui -, est néfaste pour notre économie...

Adepte de l’optimisme de LEIBNIZ - malgré Voltaire et son "Candide" - , M. LAMY pourrait reprendre à son compte la vieille antienne : "Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes"...

C’est qu’en effet à part la crise économique et financière actuelle et les nombreuses tensions qu’elle génère partout dans le monde, tout va très bien et notre monde tourne "rond"...

Et gageons que M. Pascal LAMY est totalement satisfait de lui-même et de son mandat à la tête de l’OMC...
Louis SAISI

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko

Constituants, comment les élire ?

Révolution française : souveraineté populaire et commis de confiance

Suite à l’émission du 18 novembre dernier animée par Louis Saisi et Michel Ezran sur Radio Aligre, l’historienne Florence Gauthier répond aux (...)


Commune de Paris : l’élection des mandataires du peuple. 26 mars 1871

Par Florence Gauthier, historienne, Université Paris 7 – Diderot.
L’échec militaire du Second empire, à Sedan, provoqua l’insurrection de Paris et (...)


Cercle de Guéret - Contrôle et révocabilité des constituants

Le 29 novembre 2011, pour la préparation de la réunion publique à Romainville , le Cercle de Guéret avait déjà évoqué l’objet de cet article avec le (...)


Cercle de Bourges - Comment élire les Constituants ?

La Constituante.
Quel mode de scrutin ? Quel corps électoral ? Quelles incompatibilités définir ? Quelles conditions d’éligibilités au mandat de (...)


Comment créer une Assemblée Constituante et comment désigner les citoyens Constituants ?

Dans le cadre de notre débat sur le mode d’élection des constituants, Francis Lenne nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Comment créer une (...)


Les règles d’élection des constituants

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Laurent Loty nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Les règles de (...)


Election des constituants. Il est interdit d’interdire ….

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Pascal Geiger nous donne ci-dessous ces réflexions.
***
Il est interdit (...)


Élire une Constituante : Contribution du cercle de Montpellier

Dans l’ignorance de la situation politique qui permettra de convoquer une assemblée constituante, il nous a semblé qu’il faut d’abord affirmer (...)


Mettre en œuvre une Assemblée Constituante

Nous avons appelé depuis longtemps à une réflexion et à des propositions quant aux modalités d’élection des constituants. Le texte ci-dessous de (...)


Comment désigner les constituants, un point de vue.

Une Constituante aura, par définition, pour tâche l’écriture d’une nouvelle Constitution et sa soumission au peuple pour approbation ou révision. (...)


La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur ce site. mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans (...)


Tunisie : quel mode de scrutin pour la Constituante ?

Après un premier forum “Pour une assemblée nationale constituante”, le 23 février 2011, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de (...)


De Gaulle et le processus d’une Assemblée Constituante

© Archives de l’Assemblée nationale - photo René Hélier
L’une des finalités de l’Association pour une Constituante est de proposer des modalités (...)


Une illustration du processus constituant

Dans le cadre de ses travaux, l’Association pour une Constituante vous présente une illustration des premiers jours de la Constituante, réalisée (...)


Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation (...)