La rupture

lundi 1er octobre 2012
par  Association pour une Constituante

La manifestation du 30 septembre à Paris contre le traité TSCG dit « pacte budgétaire » est une marche de plus vers la remise en cause du système politique et économique, en France comme dans d’autres pays européens.

Même si la plupart des commentateurs et des médias s’obstinent à ne l‘analyser qu’à travers les effets de personnalisations ou les enjeux tactiques, il s’agit là une fois de plus d’un mouvement vers autre chose, de la recherche d’autres principes, d’autres conceptions de la vie publique et surtout vers la démocratie.

L’Association pour une Constituante a manifesté son soutien à cette évolution politique et sociale par ses prises de position et en organisant un point fixe le long du parcours de la manifestation (Voir http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article607 ). Les nombreux échos rencontrés ont confirmé une volonté large de voir réaffirmée la volonté populaire. Dans le même temps, les prises de positions des élus locaux au congrès des Présidents de Conseils généraux (Voir texte de Christian Berthier http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article606 ) indiquent les réticences de plus en plus fortes des représentants du peuple à accepter les diktats qui leur sont imposés.

L’Association pour une Constituante continue de proclamer, pour sa part, qu’il n’y a pas de solution pacifique à la crise politique actuelle sans réaffirmation de la démocratie par le biais d’une Assemblée ad hoc, c’est-à-dire d’une Constituante élue au suffrage universel.


Commentaires

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko