Une Assemblée Constituante par tous les citoyens

jeudi 23 août 2012
par  Christian Berthier

Christian Berthier, membre de l’Association pour une Constituante et responsable du cercle de Paris, s’inquiète ci-dessous des tentatives de certains membres du Front de Gauche pour dévoyer le thème de la Constituante à des fins partisanes.

***


La souveraineté populaire, encore méprisée il y a peu, est aujourd’hui revenue dans les discours politiques et il faut s’en féliciter..

Le peuple devrait donc redevenir « souverain » et le gouvernement et ses assemblées gouverner par lui et pour lui. Ce ne saurait être sans conséquence pour des institutions forgées depuis 1958 dans des « coups d’État permanents ».

Une assemblée Constituante élue est la solution inspirée par l’Histoire pour redonner sens à cette souveraineté en fixant les nouvelles règles du pouvoir politique au delà des différences de partis et oppositions d’intérêts, notamment lorsque le Crédit public ou la Paix sont en jeu.

Depuis que nous avons créé l’Association pour une Constituante, beaucoup en ont repris le thème. Nous nous en félicitons. Plus il y aura d’initiatives et plus nous progresserons vers la réalisation de cet objectif.

Ainsi, nous recevons des appels à nous rassembler de la part de groupes qui ont repris le thème et parfois même nos textes ou notre nom.

Nous avons toujours répondu que nous sommes favorables au rassemblement des citoyens pour une Constituante, quelles que soient leurs options, sous réserve de soutien à la démocratie et au suffrage universel et que la démarche ne saurait être identifiée et limitée à un parti.

En effet, c’est toujours et partout, l’incapacité des partis à proposer au peuple des solutions acceptables par lui qui imposa l’opportunité d’une assemblée constituante.

Or, curieusement, certains de ceux qui avaient appelé à de tels rassemblements, en particulier le groupe nommé « assemblée constituante » ont lancé un appel à rejoindre le « Front de gauche ». Ces sollicitations sont surprenantes à plus d’un titre.

En premier lieu, elles jettent un trouble chez les citoyens quant à la signification de la Constituante en lui donnant une étiquette de parti alors que ceux-ci ont du mal à regrouper tous ensemble plus de la moitié des électeurs. L’élection d’une Assemblée Constituante a pour objet la reconstitution démocratique du pouvoir de la Nation, au delà des seuls affrontements de partis, dans l’urgence des solutions concrètes à soumettre au peuple.

Appeler à soutenir telle formation politique réduit la Constituante à un Parlement dépassé par ses taches, contesté dans sa représentation et sa soumission.

En second lieu, il est curieux que ceux qui appellent à un nécessaire rassemblement des militants pour l’élection d’une Assemblée Constituante le fassent pour se démarquer…sans même évoquer l’indispensable défense des assemblées locales appelées à débattre des exigences du peuple et à les soumettre à l’assemblée constituante.

Moi-même, membre d’un parti du Front de gauche depuis sa fondation, je sépare avec soin mes activités, de même que d’autres adhérents à l’association « Pour une Constituante » membres d’autres partis. Respectueux de l’impératif d’unité républicaine sur lequel repose une Assemblée constituant le peuple « en corps », je n’en fais pas un outil de propagande de parti.

Christian Berthier


Commentaires

jeudi 6 septembre 2012 à 17h03

La proposition de l’association est intéressante. Le titre en tout cas : "par tous les citoyens"

Il n’est pas simple de garantir la participation de tous.
Des questions se posent donc, qui ne sont pas clairement résolues, du moins n’en ai-je pas trouvé le détail.

1) Mode de sélection des constituants : vous dites "par l’élection".

En effet mais :

a) comment seront sélectionnés les candidats à l’élection ?

b) les candidats seront ils présentés par des sous-groups de la popilation, et si oui, lesquels ?

c) de quels moyens techniques le simple citoyen disposera-t-il pour se faire connaître et faire savoir sa vision au plus grand nombre ?

d) y aura-t-il des processus d’intervention des assemblées délibératives disséminées sur le territoire ? Et avec quelle obligation de prendre leurs contributions en compte ?

e) Les débats étant publics, j’imagine, un citoyen extérieur aura-t-il malgré cela une possibilité d’intervention, selon quel type de filtre, et avec quel impact ?

f) si les constituants ont besoin de faire appel à des "experts" ( l’assemblée est populaire, compétente par définition, et dans sa compétence s’inscrit son droit de consulter) dans quel "réservoir" seront ils puisés, et selon quel processus ?

g) ne serait il pas opportun d’offrir à l’assemblée constituante une compilation des propositions possibles ( par exemple le referendum d’initiative populaire), liste extraite des nombreux débats ici ou là, propositions susceptibles de garantir le pouvoir du peuple et par le peuple, autrement que par un système représentatif pur sucre, tel que celui que nous vivons. en France sous la cinquième.

h j’en oublie ;)

Nous devons bien prendre conscience du fait que le célèbre" pour le peuple est par le peuple" est un véritable projet innovant car jamais réalisé in extenso. Il nécessite une réflexion approfondie, bien en amont de la constituante elle-même, afin d’éviter tous les pièges de convergence de pouvoirs, qui sont parfois subtiles et insidieux. Les vœux ne suffisent pas.

J’ajoute que parcourant un peu certains échanges du site, je remarque parfois une certaine confusion entre l’organisation de la constituante et le résultat de son travail. C’est d’autant plus à séparer que c’est à la constituante d’impulser ou décider le résultat final.

Logo de Jean-Pierre Alliot
vendredi 24 août 2012 à 16h27 - par  Jean-Pierre Alliot

Sage mise en garde, en effet. Si chaque citoyen, chaque groupe, chaque mouvement, chaque parti a le droit de prendre position pour qu’une Assemblée Constituante soit réunie, il ne faudrait pas que des groupes renversent les rôles et ne se forment au nom de cette perspective que pour canaliser des citoyens vers tel ou tel parti.

En fait, tout parti attaché à la démocratie et à la République devrait, selon moi, militer pour la convocation d’une Constituante pour en finir avec ce système qui mène le pays à la catastrophe dont la Grèce nous donne un exemple. En alimentant une campagne politique dans ce sens, il est normal qu’il cherche à convaincre les citoyens qu’il est utile d’y adhérer pour atteindre cet objectif et réaliser son programme. Le procédé que dénonce avec raison Christian Berthier est inverse et rappelle les pires heures des manœuvres bureaucratiques de la récupération.

La liberté de former des partis est une des libertés essentielles de la démocratie républicaine. Leur rôle est d’avancer des perspectives gouvernementales sur la base d’une analyse commune de la situation du pays et des tâches qui en découlent. À côté d’eux doivent pouvoir vivre et agir toutes les associations que les citoyens jugent utile de créer pour tel ou tel objectif. À chacun de tenir son rôle. Celui de l’Association pour une constituante est, me semble-t-il, assez clair pour ne pas être confondu avec celui du sergent recruteur.

Logo de Saga des Gémeaux
vendredi 24 août 2012 à 11h18 - par  Saga des Gémeaux

Sage mise en garde que cet article. En effet l’élection d’une Constituante ne peut être que le fait du peuple réunissant toutes les tendances politiques du pays. Je partage l’inquiétude de l’auteur de cet article car il en dit long sur le fait qu’un dévoiement du thème de l’élection d’une Constituante par certains partis de gauche peut cacher des fins partisanes en revendiquant la paternité de celle-ci. D’où la nécessité d’être vigilant sur le fait que l’élection d’une Constituante doit être le fait du peuple et non d’un parti quelconque.

Saga des Gémeaux

Logo de Jim
jeudi 23 août 2012 à 12h53 - par  Jim

Bonjour Christian.

Le manque d’objective lucidité est une terrible faiblesse, car elle empêche l’anticipation de ce qui menace le Peuple et ses élans démocratiques et créatifs.

Ce que tu sembles "découvrir", je l’ai dis tant et plus il y a bien 3 ans.

Tout comme j’ai dis récemment sur ce site que certains soi disant altermondialistes sont dangereux pour le le Peuple et ses élans démocratiques et créatifs.

J’aurai bien des choses à dire sur l’idée de Constituante, mais décidément, cette modération {a priori} pose problème de fond.
Malgré tout, par amitié, j’ai posté ce qui précède.

Bien à toi.

Jim

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko

Constituants, comment les élire ?

Révolution française : souveraineté populaire et commis de confiance

Suite à l’émission du 18 novembre dernier animée par Louis Saisi et Michel Ezran sur Radio Aligre, l’historienne Florence Gauthier répond aux (...)


Commune de Paris : l’élection des mandataires du peuple. 26 mars 1871

Par Florence Gauthier, historienne, Université Paris 7 – Diderot.
L’échec militaire du Second empire, à Sedan, provoqua l’insurrection de Paris et (...)


Cercle de Guéret - Contrôle et révocabilité des constituants

Le 29 novembre 2011, pour la préparation de la réunion publique à Romainville , le Cercle de Guéret avait déjà évoqué l’objet de cet article avec le (...)


Cercle de Bourges - Comment élire les Constituants ?

La Constituante.
Quel mode de scrutin ? Quel corps électoral ? Quelles incompatibilités définir ? Quelles conditions d’éligibilités au mandat de (...)


Comment créer une Assemblée Constituante et comment désigner les citoyens Constituants ?

Dans le cadre de notre débat sur le mode d’élection des constituants, Francis Lenne nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Comment créer une (...)


Les règles d’élection des constituants

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Laurent Loty nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Les règles de (...)


Election des constituants. Il est interdit d’interdire ….

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Pascal Geiger nous donne ci-dessous ces réflexions.
***
Il est interdit (...)


Élire une Constituante : Contribution du cercle de Montpellier

Dans l’ignorance de la situation politique qui permettra de convoquer une assemblée constituante, il nous a semblé qu’il faut d’abord affirmer (...)


Mettre en œuvre une Assemblée Constituante

Nous avons appelé depuis longtemps à une réflexion et à des propositions quant aux modalités d’élection des constituants. Le texte ci-dessous de (...)


Comment désigner les constituants, un point de vue.

Une Constituante aura, par définition, pour tâche l’écriture d’une nouvelle Constitution et sa soumission au peuple pour approbation ou révision. (...)


La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur ce site. mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans (...)


Tunisie : quel mode de scrutin pour la Constituante ?

Après un premier forum “Pour une assemblée nationale constituante”, le 23 février 2011, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de (...)


De Gaulle et le processus d’une Assemblée Constituante

© Archives de l’Assemblée nationale - photo René Hélier
L’une des finalités de l’Association pour une Constituante est de proposer des modalités (...)


Une illustration du processus constituant

Dans le cadre de ses travaux, l’Association pour une Constituante vous présente une illustration des premiers jours de la Constituante, réalisée (...)


Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation (...)