Constituante française ou Constituante européenne ?

jeudi 28 mai 2009
par  Association pour une Constituante

Existe-t-il un « peuple européen » ? Peut-on parler de « citoyens européens » et de « démocratie européenne » ? Pourtant, l’idée d’une « Constituante européenne », toute illusoire qu’elle soit, fait de nos jours un effet particulier dans les discours politiques. C’est oublier, d’une part, que l’Europe n’est pas un peuple, ni une Nation, mais un processus institutionnel et économique se développant depuis 1948, et le congrès de La Haye, strictement en dehors de ces derniers. Une Constituante est pourtant soumise au même critère qu’une Constitution, terme refusé par les dirigeants européens : elle ne peut être que l’expression de la souveraineté populaire et nationale. Le Parlement européen aurait donc peu de légitimité à se proclamer « assemblée constituante ». D’autre part, si l’on évoque une « Constituante », celle-ci ne peut qu’exister dans un cadre démocratique. Or, l’absence de démocratie dans l’Union européenne n’est pas une question institutionnelle ni même une question de procédure, c’est un problème politique au sens profond du terme : transgression du principe de séparation des pouvoirs, lobbies économiques et religieux à la place des peuples, rôle exorbitant de la Commission dont les membres ne sont pas élus, mépris des peuples ayant voté « non ». Parler d’une « Constituante européenne » relève des bons vœux de la classe dirigeante libérale et euro-atlantiste. Elle introduit un nouvel argument pour déconstruire le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.


Commentaires

Logo de Jean-Claude Cousin
jeudi 5 mai 2016 à 00h37 - par  Jean-Claude Cousin

Comme il n’existe pas de peuple européen, et qu’à mon avis il n’existera jamais vraiment, il serait aberrant de parler de Constitution européenne. Que NOTRE peuple peaufine sa propre Constitution, ce sera très bien. Les idées malodorantes de Coudehove-Kalergi nous poursuivront-elles donc toujours ?

Logo de LePontissalien
dimanche 15 janvier 2012 à 21h39 - par  LePontissalien

Bonjour,

J’ai adhéré à l’Union Populaire Républicaine et je trouve comme vous cette union des deux mouvements tout à fait prometteuse.

Je réitère la question : qu’en pense pour une constituante ?

Logo de nec
samedi 5 mars 2011 à 18h28 - par  nec

Bonjour,

Il me semble que l’UPR et "pour une constituante" pourraient faire bon ménage. L’un proposant de sortir de l’Europe en première instance afin de récupérer un véritable pouvoir de décision, l’autre proposant de réécrire une constitution, ce qui prendrait tout légitiment son sens après coup.

Qu’en pense pour une constituante ?

Logo de J.G.
dimanche 14 février 2010 à 18h52 - par  J.G.

Votre question et vos réponses sont fondamentales. L’Histoire a montré que l’État est concevable selon trois modalités : la Cité, l’État-nation et l’Empire. La forme fédérale de l’État permet parfois de masquer un Empire qui n’ose pas avouer son nom. C’était le cas de l’URSS hier et des U.S.A. aujourd’hui. Il n’existe pas de "peuple européen" pour l’élection du Parlement européen tout comme autrefois dans l’Union soviétique il n’existait pas un "peuple soviétique" pour l’élection du Soviet Suprême. Le mot "Empire" est devenu "Union". Cette idée d’une "Constituante européenne" n’est pas nouvelle... C’était l’une des idées de M. le comte Richard Nikolaus de Coudenhove-Kalergi, l’un des "pères fondateurs" de cette Europe-là. En 1950, ce dernier parlait déjà d’une Constitution fédérale, d’un nouvel Empire mondial et d’Union atlantique.

J’invite les Citoyen(ne)s à lire attentivement l’article suivant publié par le site Le Canard Républicain : Richard de Coudenhove-Kalergi ou l’illustre inconnu du Jardin du Luxembourg.

Articles de la rubrique

  • Constituante française ou Constituante européenne ?

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko

Constituants, comment les élire ?

Révolution française : souveraineté populaire et commis de confiance

Suite à l’émission du 18 novembre dernier animée par Louis Saisi et Michel Ezran sur Radio Aligre, l’historienne Florence Gauthier répond aux (...)


Commune de Paris : l’élection des mandataires du peuple. 26 mars 1871

Par Florence Gauthier, historienne, Université Paris 7 – Diderot.
L’échec militaire du Second empire, à Sedan, provoqua l’insurrection de Paris et (...)


Cercle de Guéret - Contrôle et révocabilité des constituants

Le 29 novembre 2011, pour la préparation de la réunion publique à Romainville , le Cercle de Guéret avait déjà évoqué l’objet de cet article avec le (...)


Cercle de Bourges - Comment élire les Constituants ?

La Constituante.
Quel mode de scrutin ? Quel corps électoral ? Quelles incompatibilités définir ? Quelles conditions d’éligibilités au mandat de (...)


Comment créer une Assemblée Constituante et comment désigner les citoyens Constituants ?

Dans le cadre de notre débat sur le mode d’élection des constituants, Francis Lenne nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Comment créer une (...)


Les règles d’élection des constituants

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Laurent Loty nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Les règles de (...)


Election des constituants. Il est interdit d’interdire ….

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Pascal Geiger nous donne ci-dessous ces réflexions.
***
Il est interdit (...)


Élire une Constituante : Contribution du cercle de Montpellier

Dans l’ignorance de la situation politique qui permettra de convoquer une assemblée constituante, il nous a semblé qu’il faut d’abord affirmer (...)


Mettre en œuvre une Assemblée Constituante

Nous avons appelé depuis longtemps à une réflexion et à des propositions quant aux modalités d’élection des constituants. Le texte ci-dessous de (...)


Comment désigner les constituants, un point de vue.

Une Constituante aura, par définition, pour tâche l’écriture d’une nouvelle Constitution et sa soumission au peuple pour approbation ou révision. (...)


La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur ce site. mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans (...)


Tunisie : quel mode de scrutin pour la Constituante ?

Après un premier forum “Pour une assemblée nationale constituante”, le 23 février 2011, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de (...)


De Gaulle et le processus d’une Assemblée Constituante

© Archives de l’Assemblée nationale - photo René Hélier
L’une des finalités de l’Association pour une Constituante est de proposer des modalités (...)


Une illustration du processus constituant

Dans le cadre de ses travaux, l’Association pour une Constituante vous présente une illustration des premiers jours de la Constituante, réalisée (...)


Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation (...)