Contradictions d’une présidentielle

lundi 19 décembre 2011
par  Anne-Cécile Robert

Les candidats à la présidentielle ne semblent pas à une contradiction près. Dernière en date, Eva Joly, porte- drapeau d’Europe écologie-Les Verts se fixe comme objectifs à la fois l’Europe fédérale et la VIe République. Qui ne voit que l’incompatibilité des deux car la première postule la disparition de la seconde ? Ce n’est d’ailleurs sans doute pas un hasard – hommage du vice à la vertu – si l’idée de changer la Constitution a fait une entrée tardive dans le programme écologiste. Un soupçon d’opportunisme et une bonne dose d’aplomb constituent en effet les recettes éprouvées du responsable politique en campagne.

Rassurons ses soutiens. Mme Joly n’est pas la seule dans ce cas. François Bayrou, lui aussi chantre du fédéralisme et du marché commun se fait aujourd’hui l’avocat passionné du « achetons français », omettant le fait que le traité de Rome, auquel il voue un culte, prohibe ce type de « discrimination en fonction de la nationalité ». De son côté, Marine Le Pen fait de l’euro le père de tous les vices économiques et antinationaux pour subitement – démagogie oblige – imputer le chômage à l’immigration. Doit-on lui rappeler qu’aucune étude n’a prouvé la moindre relation entre la courbe de l’emploi et celle du nombre de travailleurs étrangers ? Ce serait sans doute inutile, tant l’idéologie parle par la bouche de la responsable du Front national.

Évidemment Nicolas Sarkozy ne se trouve pas en reste : après avoir bâti son programme économique – avec la figure emblématique de sa regrettée ministre Christine Lagarde – sur le maintien du fameux « triple A », le voilà qui explique que sa dégradation ne serait pas si grave que ça. Le même président détruit méthodiquement les services publics, la protection sociale et l’indépendance nationale, tout en citant – les larmes dans la voix- le Conseil national de la Résistance, Jean Jaurès et Léon Blum. À quand la référence à Lénine ?

De son côté François Hollande navigue entre Manuel Valls, Pierre Moscovici, Martine Aubry et Arnaud Montebourg avec la souplesse d’un contorsionniste. Seule l’élection présidentielle permet ce type de miracle par la magie de l’onction de l’homme providentiel : « Venez à moi les européistes, les antimondialistes, les partisans de l’Otan et les souverainistes ! Je saurai vous récompenser par les synthèses fulgurantes de mon esprit supérieur. » Le même fantasme agite Jean-Luc Mélenchon dont les partisans hésitent eux-aussi entre plus et moins d’Europe. Mais qu’importe, l’essentiel n’est-il pas de faire des vaguelettes ?

Une fois de plus, l’élection du chef de l’État au suffrage universel va démontrer sa grande nocivité en brouillant tout débat sérieux au travers de subtiles questions de personnes. Rassurons-nous, ce n’est pas comme si les temps étaient sombres ; nous voguons tranquillement vers un avenir radieux ; pas besoin d’échanges de pensées approfondis. Quelques petites phrases auront raison de la crise de l’euro, de la guerre qui menace ici ou là, du chômage et des risques nucléaires.


Commentaires

Logo de Lisbonn
dimanche 1er janvier 2012 à 04h02 - par  Lisbonn

Bonjour !

Quand je tape les mots clés ou lance une alerte : HOLLANDE CONSTITUANTE
Mais enfin ! Mr HOLLANDE
Et puis sur l’ EUROPE bonjour !

U N E C O N S T I T U A N T E A S T R A S B O U R G ! ! !

Lisbonn !

Logo de Saga des Gémeaux
lundi 19 décembre 2011 à 15h16 - par  Saga des Gémeaux

Quand je pense que nous allons malheureusement voter pour un (e) de ces candidat(e)s qui n’ont d’yeux que pour la fonction royale avec ce que cela implique. Bref une mascarade électorale sans importance et sans signification particulière. Vivement que cette "élection présidentielle" soit supprimée et que l’on retrouve le chemin des urnes pour élir une assemblée constituante.

Saga des Gémeaux

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko

Constituants, comment les élire ?

Révolution française : souveraineté populaire et commis de confiance

Suite à l’émission du 18 novembre dernier animée par Louis Saisi et Michel Ezran sur Radio Aligre, l’historienne Florence Gauthier répond aux (...)


Commune de Paris : l’élection des mandataires du peuple. 26 mars 1871

Par Florence Gauthier, historienne, Université Paris 7 – Diderot.
L’échec militaire du Second empire, à Sedan, provoqua l’insurrection de Paris et (...)


Cercle de Guéret - Contrôle et révocabilité des constituants

Le 29 novembre 2011, pour la préparation de la réunion publique à Romainville , le Cercle de Guéret avait déjà évoqué l’objet de cet article avec le (...)


Cercle de Bourges - Comment élire les Constituants ?

La Constituante.
Quel mode de scrutin ? Quel corps électoral ? Quelles incompatibilités définir ? Quelles conditions d’éligibilités au mandat de (...)


Comment créer une Assemblée Constituante et comment désigner les citoyens Constituants ?

Dans le cadre de notre débat sur le mode d’élection des constituants, Francis Lenne nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Comment créer une (...)


Les règles d’élection des constituants

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Laurent Loty nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Les règles de (...)


Election des constituants. Il est interdit d’interdire ….

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Pascal Geiger nous donne ci-dessous ces réflexions.
***
Il est interdit (...)


Élire une Constituante : Contribution du cercle de Montpellier

Dans l’ignorance de la situation politique qui permettra de convoquer une assemblée constituante, il nous a semblé qu’il faut d’abord affirmer (...)


Mettre en œuvre une Assemblée Constituante

Nous avons appelé depuis longtemps à une réflexion et à des propositions quant aux modalités d’élection des constituants. Le texte ci-dessous de (...)


Comment désigner les constituants, un point de vue.

Une Constituante aura, par définition, pour tâche l’écriture d’une nouvelle Constitution et sa soumission au peuple pour approbation ou révision. (...)


La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur ce site. mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans (...)


Tunisie : quel mode de scrutin pour la Constituante ?

Après un premier forum “Pour une assemblée nationale constituante”, le 23 février 2011, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de (...)


De Gaulle et le processus d’une Assemblée Constituante

© Archives de l’Assemblée nationale - photo René Hélier
L’une des finalités de l’Association pour une Constituante est de proposer des modalités (...)


Une illustration du processus constituant

Dans le cadre de ses travaux, l’Association pour une Constituante vous présente une illustration des premiers jours de la Constituante, réalisée (...)


Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation (...)