Qui a peur des électeurs ?

mercredi 30 novembre 2011
par  Association pour une Constituante

Interrogé sur France Culture à propos des chances de réélection de Nicolas Sarkozy, un « spécialiste de la politique » a récemment déclaré d’un ton sentencieux que tout dépendrait « de sa capacité à donner l’impression qu’il n’est pas impuissant devant la crise ».

Au-delà du côté emberlificoté de la formule, remercions ce fin analyste de dire clairement que l’apparence prime sur le fond ou, comme on le dit savamment, que l’essentiel réside dans la communication.

Dans la même logique superficielle, nombreux seront les commentateurs officiels à entonner le vieux refrain appris sur les fonds baptismaux de la Ve République : les Français sont attachés à l’élection présidentielle au suffrage universel. Mais en est-on si sûr ? La marmite dite gaulliste ne sert plus aujourd’hui qu’à réchauffer la soupe amère d’un président omnipotent par rapport aux citoyens, sans pouvoir par rapport aux forces extérieures. Comment penser autrement lorsqu’on voit les agitations pathétiques de Nicolas Sarkozy face à une Allemagne dont l’ombre géante l’a tout à fait recouvert ?

Un peuple sans pouvoir élisant un président d’apparence, telle est aujourd’hui la situation. Et si cette élection rassemble plus d’électeurs que les autres, c’est sans doute que son côté « jeu de massacre télévisé » suscite quelque suspens distrayant : spectacle du cirque plus que débat raisonné, voilà qui peut attirer le chaland. Mais qu’importe au regard des enjeux sociaux, économiques et géopolitiques ?

Tout est faussé dans cette élection bizarre. Ces derniers jours, ce fut l’étrange, mais loin d’être anodine, polémique sur l’accord PS/Verts. Dans ce texte obtenu de haute lutte, les deux partis s’entendaient entre autres sur l’avenir énergétique du pays, la place de la France à l’ONU, ou encore la nature institutionnelle de l’Union européenne. Un naïf en aurait déduit que le PS et les Verts cherchaient un candidat unique dont ils précisaient ensemble les grandes lignes de campagne. Il semble bien pourtant que leurs couleurs seront défendues par deux personnes différentes, comme a semblé le prouver l’organisation de primaires. Mais alors pourquoi ne laisse-t-on pas aux électeurs le choix du programme qui leur convient le mieux ? Pourquoi la négociation a-t-elle lieu avant le scrutin et non sur la base de ses résultats ?

Période merveilleuse que celle d’aujourd’hui où flotte une atmosphère de théâtre d’ombres. L’élection qui cristallise l’attention semble ne servir à rien, sauf à choisir une personne à laquelle le fonctionnement institutionnel national et supranational confèrera la plus grande irresponsabilité politique. A ceci près que si tout pouvoir échappera aux électeurs, les décisions seront largement dans la main des opérateurs financiers qui donneront à l’heureux élu le véritable mandat.


Commentaires

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko