Au secours, voila un réferendum !

mercredi 16 novembre 2011
par  Anne-Cécile Robert

« Je suis personnellement défavorable au referendum », déclare le sénateur vert Jean-Vincent Placé devant la presse parlementaire ce mercredi 16 novembre. En effet, les sujets sont, selon lui, « complexes et les électeurs confondent souvent les enjeux » Pour le parlementaire, le 29 mais 2005 en est l’illustration.

Il est bien connu que les élus, eux, ne confondent jamais les enjeux, qu’ils se prononcent toujours sur des questions de fond et jamais selon des préoccupations tactiques… Déjà en 2005, lors de la discussion du projet de traité constitutionnel européen, Édouard Balladur (UMP) et Pierre Moscovici (PS) avaient émis de tels jugements, assez méprisants pour les citoyens, en estimant qu’un referendum n’était pas judicieux puisqu’on n’était pas certains que la bonne réponse l’emporterait !

Pour de nombreux électeurs, la campagne de 2005 a au contraire laissé le souvenir d’une consultation exemplaire : du temps était laissé au débat, les opinions les plus diverses ont pu s’exprimer, la participation a été massive…

En Grèce, le referendum a été brandi comme une menace par l’ex premier ministre George Papandreou qui l’a utilisé sans vergogne comme un vulgaire instrument de tactique politicienne. Décidément, la classe dirigeante a du mal à cacher ses tentations aristocratiques.


Commentaires

Logo de Ana Sailland
dimanche 1er avril 2012 à 22h49 - par  Ana Sailland

Le peuple n’est pas vénal. Il n’a pas besoin de financement pour faire valoir sa décision. Il ne brigue pas un nouveau mandat. Il n’est pas inféodé à un parti. Il ne fait pas carrière. Son droit d’expression futur ne dépend pas de son obéissance à un mot d’ordre. Il est donc plus compétent que les élus, qui eux sont soumis à des pressions. De toutes sortes.

De nos jours, le citoyen n’a aucun moyen de contrer une décision parlementaire. Aucun. Cela peut impliquer un désintérêt, voire, après deux siècles de représentarisme, par dépit et lassitude, une certaine méconnaissance du détail de la gestion du pays. Par contre, dès qu’il sera établi dans son droit de participer, sa passion sera entière, et décuplera sa compétence. En très peu de temps.

La prochaine constitution doit porter dans ses gênes la démocratie pleine et entière, au sens étymologique, sans trucage ni faux semblant.

Logo de Yfig
vendredi 18 novembre 2011 à 16h29 - par  Yfig

Les sociétés civiles n’ont que faire des marchés financiers qui spéculent et recherchent leur bien être, leur plaisir au détriment des peuples.

L’argent doit servir les peuples, les peuples n’ont pas à servir l’argent !

Les politiques se doivent d’être au service du peuple.

Que les politiques consultent les peuples et que les marchés se démerdent !

Site web : Qui sert qui ?
Logo de Saga des Gémeaux
jeudi 17 novembre 2011 à 13h19 - par  Saga des Gémeaux

La classe politique actuelle est complètement dépassée par la conjoncture actuelle. Le seul fait d’envisager un référendum en dit long sur la conception autoritaire et technocratique du pouvoir que nourrit les politiciens français soumis aux diktats des marchés financiers. Pourquoi ne pas envisager un référendum sur le plan concocté à Bruxelles qui impose une cure d’austérité sans précédent aux peuples d’Europe ? Les politiciens français se sont discrédités depuis belle lurette par leur incapacité à trouver des solutions pour nous sortir de la crise que les marchés financiers et les banques ont plongée l’Europe et le monde. Oui exigeons un référendum et l’élection d’une Assemblée constituante comme l’ont fait les Tunisiens. Le régime monarchique gaulliste a vécu. Place à autre chose.

Saga des Gémeaux

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko

Constituants, comment les élire ?

Révolution française : souveraineté populaire et commis de confiance

Suite à l’émission du 18 novembre dernier animée par Louis Saisi et Michel Ezran sur Radio Aligre, l’historienne Florence Gauthier répond aux (...)


Commune de Paris : l’élection des mandataires du peuple. 26 mars 1871

Par Florence Gauthier, historienne, Université Paris 7 – Diderot.
L’échec militaire du Second empire, à Sedan, provoqua l’insurrection de Paris et (...)


Cercle de Guéret - Contrôle et révocabilité des constituants

Le 29 novembre 2011, pour la préparation de la réunion publique à Romainville , le Cercle de Guéret avait déjà évoqué l’objet de cet article avec le (...)


Cercle de Bourges - Comment élire les Constituants ?

La Constituante.
Quel mode de scrutin ? Quel corps électoral ? Quelles incompatibilités définir ? Quelles conditions d’éligibilités au mandat de (...)


Comment créer une Assemblée Constituante et comment désigner les citoyens Constituants ?

Dans le cadre de notre débat sur le mode d’élection des constituants, Francis Lenne nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Comment créer une (...)


Les règles d’élection des constituants

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Laurent Loty nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Les règles de (...)


Election des constituants. Il est interdit d’interdire ….

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Pascal Geiger nous donne ci-dessous ces réflexions.
***
Il est interdit (...)


Élire une Constituante : Contribution du cercle de Montpellier

Dans l’ignorance de la situation politique qui permettra de convoquer une assemblée constituante, il nous a semblé qu’il faut d’abord affirmer (...)


Mettre en œuvre une Assemblée Constituante

Nous avons appelé depuis longtemps à une réflexion et à des propositions quant aux modalités d’élection des constituants. Le texte ci-dessous de (...)


Comment désigner les constituants, un point de vue.

Une Constituante aura, par définition, pour tâche l’écriture d’une nouvelle Constitution et sa soumission au peuple pour approbation ou révision. (...)


La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur ce site. mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans (...)


Tunisie : quel mode de scrutin pour la Constituante ?

Après un premier forum “Pour une assemblée nationale constituante”, le 23 février 2011, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de (...)


De Gaulle et le processus d’une Assemblée Constituante

© Archives de l’Assemblée nationale - photo René Hélier
L’une des finalités de l’Association pour une Constituante est de proposer des modalités (...)


Une illustration du processus constituant

Dans le cadre de ses travaux, l’Association pour une Constituante vous présente une illustration des premiers jours de la Constituante, réalisée (...)


Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation (...)