Doléance pour la démocratie en entreprise

mardi 18 octobre 2011
par  Hubert Viallet

75 ans, retraité de l’industrie, Je m’intéresse depuis fort longtemps au
problème de la "citoyenneté dans l’entreprise".
De nombreuses personnes de gauche (Chevènement, Economistes atterrés, Gus Massiah, Sappir, Généreux...) trouvent absolument anormal que le pouvoir de décision dans l’entreprise soit donné aux seuls détenteurs du capital. Mais tous ces beaux discours manquent de propositions précises ! Pour moi l’entreprise est la base de toute économie, dont elle est la cellule vivante, créatrice d’emploi et de démocratie. Il serait normal, juste et sain pour une entreprise que ses salariés qui contribuent à la production de la richesse, participent en tant que salariés, aux décisions du conseil d’administration en même temps que les actionnaires.

Dans la mesure où il y a malheureusement encore très peu de
coopératives, il me parait utile de grignoter le pouvoir exclusif du
capital en matière d’entreprise. En 2007 j’avais proposé à Ségolène
Royale de mettre dans ses propositions une loi donnant au moins 30 % des droits de vote aux salariés, comme cela existe en Allemagne depuis 1952 (50 % pour les entreprises de plus de 2000 salariés et 33% pour les entreprises de 500 à 2000 salariés). Et à ma grande surprise, ces propositions avaient été inscrites dans son programme de 2007. Depuis lors silence radio ! Or il me semble que si on veut appliquer la démocratie participative, responsabiliser les citoyens dans leur entreprise, cette question me parait tout à fait centrale. Comment voulez-vous que les gens soient citoyens dans leur pays s’il ne le sont pas d’abord dans leur entreprise ? c’est donc un sujet important à mettre dans un cahier de doléance.


Commentaires

Logo de Robert HADJADJ
vendredi 4 novembre 2011 à 23h07 - par  Robert HADJADJ

C’est une doléance de bons sens qui responsabilisera les travailleurs de ces entreprises et améliorera le dialogue social actuellement inexistant. Un dialogue participatif utile à la pérennité de l’outil de travail qui exige parfois des sacrifices provisoires mieux consentis s’ils sont partagés équitablement avec les actionnaires, la direction et les cadres, car la citoyenneté dans l’entreprise les concernent tous.
Nul doute que les travailleurs syndiqués de ces entreprises, seront, lors des négociations nationales, des interlocuteurs concernés, écoutés et véritablement responsable d’un bien commun, l’entreprise.

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko