La démocratie vue de la planète Sarkozy

mardi 23 août 2011
par  Association pour une Constituante

Toujours porté par le tropisme de l’équilibre budgétaire, d’ailleurs dicté par les instances de Bruxelles et se résumant à une diminution des dépenses publiques, Nicolas Sarkozy fulmine contre les opposants qu’il accuse de jouer contre « l’intérêt national ». Découvrant soudain l’option démocratie, il déclare que, si le Parlement, réuni en Congrès, ne veut pas soutenir son projet de constitutionnalisation de cette fameuse « règle d’or », ce sera au peuple d’en décider.

On pourrait penser, de prime abord, qu’il est alors question de soumettre la question à référendum. La chose ne serait pas en elle-même absurde, d’une part car la Constitution ne peut émaner que du peuple, d’autre part parce que les conséquences de la réforme en question seront importantes sur l’emploi, les entreprises et les services publics. Le seul étonnement serait que cette idée effleure l’actuel locataire de l’Élysée, qui avait, en février 2008, organisé la ratification du traité de Lisbonne contre la volonté populaire exprimée au référendum du 29 mai 2005. Mais en réalité, il n’est question, dans son esprit, que de demander à ce que le candidat qui portera cette proposition en 2012 (à savoir lui-même) soit élu : « Ce sera aux Français de trancher lors de l’élection présidentielle  », a-t-il ainsi déclaré.

Au-delà des jeux tactiques (rassembler les voies dites centristes sur sa candidature), une telle assertion pose une fois de plus la question fondamentale de la nature de nos institutions. Ainsi, le seul pouvoir légitime devient de plus en plus le Président qui, dans le contexte d’une élection fourre-tout, rallie d’avantage sur sa personne que sur son programme, avec toutes les ambiguïtés que cela comporte. Le Gouvernement n’est destiné, quant à lui, qu’à mettre en œuvre sa volonté et le Parlement à l’avaliser.

Depuis plusieurs années, l’Association pour une Constituante développe l’idée que les institutions sont la clef de la grave crise sociale et politique dans laquelle s’enfonce la France. Nicolas Sarkozy vient, bien involontairement, apporter de l’eau à notre moulin, même si le chemin qu’il indique est à l’opposé du nôtre.


Commentaires

Logo de Robert HADJADJ
samedi 27 août 2011 à 18h28 - par  Robert HADJADJ

« LA REGLE D’OR », N’EST PAS, COMME l’UMP ET LE PS VEULENT NOUS LE FAIRE CROIRE, QUE LE RETOUR A L’EQUILIBRE ET LA FIN DES DEFICITS, CE QUI EST LA FONCTION REGALIENNE DE NOS PARLEMENTAIRES ; MAIS AVEC CETTE LOI CONSTITUTIONNELLE, NOUS GRAVONS DANS LE MARBRE LA REMISE EN CAUSE DE L’INDEPENDANCE BUDGETAIRE DE LA FRANCE, COMMENT ?

Par le fameux « Semestre européen » ; la nouvelle procédure de la Commission européenne qui vise à mieux coordonner les politiques budgétaires des pays européens en amont.
Concrètement, la Commission publie ses prévisions économiques en janvier, les Etats soumettent leurs projets budgétaires en avril, la Commission les commente début juin et les Etats valident les recommandations de la Commission fin juin.

L’UMP et le PS, continuent à s’asseoir sur le refus de la Constitution européenne par le peuple en 2005 lors du référendum !
A présent, les français, toutes classes confondues, sont en droit d’exiger l’épuration éthique de la politique et la Convocation d’Etats Généraux pour l’élection d’une Assemblée Nationale Constituante.

Robert HADJADJ
Cercle de Montpellier pour une Constituante.

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko

Constituants, comment les élire ?

Révolution française : souveraineté populaire et commis de confiance

Suite à l’émission du 18 novembre dernier animée par Louis Saisi et Michel Ezran sur Radio Aligre, l’historienne Florence Gauthier répond aux (...)


Commune de Paris : l’élection des mandataires du peuple. 26 mars 1871

Par Florence Gauthier, historienne, Université Paris 7 – Diderot.
L’échec militaire du Second empire, à Sedan, provoqua l’insurrection de Paris et (...)


Cercle de Guéret - Contrôle et révocabilité des constituants

Le 29 novembre 2011, pour la préparation de la réunion publique à Romainville , le Cercle de Guéret avait déjà évoqué l’objet de cet article avec le (...)


Cercle de Bourges - Comment élire les Constituants ?

La Constituante.
Quel mode de scrutin ? Quel corps électoral ? Quelles incompatibilités définir ? Quelles conditions d’éligibilités au mandat de (...)


Comment créer une Assemblée Constituante et comment désigner les citoyens Constituants ?

Dans le cadre de notre débat sur le mode d’élection des constituants, Francis Lenne nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Comment créer une (...)


Les règles d’élection des constituants

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Laurent Loty nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Les règles de (...)


Election des constituants. Il est interdit d’interdire ….

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Pascal Geiger nous donne ci-dessous ces réflexions.
***
Il est interdit (...)


Élire une Constituante : Contribution du cercle de Montpellier

Dans l’ignorance de la situation politique qui permettra de convoquer une assemblée constituante, il nous a semblé qu’il faut d’abord affirmer (...)


Mettre en œuvre une Assemblée Constituante

Nous avons appelé depuis longtemps à une réflexion et à des propositions quant aux modalités d’élection des constituants. Le texte ci-dessous de (...)


Comment désigner les constituants, un point de vue.

Une Constituante aura, par définition, pour tâche l’écriture d’une nouvelle Constitution et sa soumission au peuple pour approbation ou révision. (...)


La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur ce site. mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans (...)


Tunisie : quel mode de scrutin pour la Constituante ?

Après un premier forum “Pour une assemblée nationale constituante”, le 23 février 2011, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de (...)


De Gaulle et le processus d’une Assemblée Constituante

© Archives de l’Assemblée nationale - photo René Hélier
L’une des finalités de l’Association pour une Constituante est de proposer des modalités (...)


Une illustration du processus constituant

Dans le cadre de ses travaux, l’Association pour une Constituante vous présente une illustration des premiers jours de la Constituante, réalisée (...)


Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation (...)