Doléance du citoyen Gérard Gautier, de Saint Brieuc

mercredi 9 mars 2011
par  Association pour une Constituante

L’association « Blanc c’est exprimé » lance un ultimatum pour prouver que devant l’irresponsabilité et l’immobilisme des partis et des parlementaires qui n’engagent pas les réformes institutionnelles nécessaire qui les remettent en cause, la reconnaissance du vote blanc est indispensable et urgente pour sauver la Démocratie ou ce qu’il en reste !

LETTRE OUVERTE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

ET AUX PARLEMENTAIRES

Elections 2012 - : ULTIMATUM !

Depuis de nombreux mois, et cela va malheureusement aller en s’accentuant, chacun peut se rendre compte que tous les journalistes et médias se focalisent sur 2012. Chaque jour, chaque papier, chaque émission de radio ou de télévision met en scène « le même personnel politique » … la classe à laquelle vous appartenez et qui, au gré d’une alternance bien vécue par vous, a amené depuis 40 ans, la France où elle en est aujourd’hui. Cela du fait de votre impéritie et de votre seule soif de conservation ou d’accession au pouvoir et des privilèges qui en découlent

Vous ne pouvez nier que notre Pays, qui se targue d’être le berceau de la République, n’en connaît plus aujourd’hui que « l’illusion » puisque vous escamotez avec vos collègues, en permanence, illusionnistes irresponsables, les vrais problèmes, en ne traitant jamais les causes mais leurs conséquences.

Vous qui êtes prompts à réformer lorsqu’il s’agit de la vie des citoyens, ignorez les réformes institutionnelles qui vous mettent, il est vrai, directement en cause et que l’association que j’anime vous a faites depuis 1989.

Celles dont vous savez pourtant qu’elles seraient de nature à redonner une réalité à la Démocratie que vous avez confisquée aux Français qui n’ont que « l’illusion du choix » lors des élections. Celles qui seraient de nature à vous redonner crédibilité et légitimité et surtout à redonner confiance aux Français. Celles qui seraient de nature à « assainir » la vie politique.

Or la patience a des limites. Nous ne sommes pas loin du « point de rupture. »

Il suffit de voir ce qui se passe en Tunisie, en Égypte, en Libye pour s’en persuader. Quand bien même les données ne sont pas les mêmes, les aspirations le sont. Dans ces Pays le peuple n’avait pas connu la Démocratie depuis des décennies. Ils savent pourtant à quoi cela ressemble.

En France, souvent avec la complicité servile des médias conformistes vous continuez « à enfumer les Citoyens » ce qui ne peut pas durer !

Voici les réformes proposées qui vous ont été soumises et sont restées lettre morte depuis 1989 :

- Reconnaissance du vote blanc comme étant un suffrage exprimé
- Réforme de la loi de 1995 de financement public des partis politiques
- Réforme de la Loi contre le cumul des mandats basée sur le principe « un Homme un mandat »
- Loi concernant l’Inéligibilité à vie de tout élu ayant été impliqué et condamné dans le cadre de la gestion de fonds publics.
- Loi interdisant l’amnistie des élus
- Loi faisant obligation aux avocats pour éviter les « conflits d’intérêts » de choisir entre leur profession et un mandat de parlementaire.

Aujourd’hui ces réformes sont devenues indispensables et urgentes. C’est pourquoi : « si d’ici la fin de janvier 2012 ces lois ne sont pas votées et les décrets signés »,
Malgré le fait que l’association ait été créée pour lutter contre les abstentions (dont vous méprisez les risques) qui favorisent l’émergence des courants minoritaires et xénophobes, en particulier le Front National, dont il est bon de se souvenir qu’il est « le fruit vénéneux » de la politique menée par les deux partis majoritaires qui s’en servent, à leur profit, quand bon leur semble, pour abuser les électeurs… ,
Malgré le fait que l’association à chaque scrutin, de manière civique, ait appelé en permanence les électeurs à remplir leur devoir de citoyens en allant voter et en dernier ressort à voter blanc… ce dont vous moquez !, Elle sera contrainte, par la voie des urnes, pour « casser la machine infernale » qui est en marche vers un avenir encore plus chaotique qu’aujourd’hui à en appeler à l’abstention massive ! *

* Ce qui ne sera pas pour déplaire à Jean-Louis DEBRE Président du Conseil Constitutionnel qui préfère, en bon républicain ( ?) une abstention à un vote blanc !

Saint-Brieuc 7 mars 2011
Gérard GAUTIER
Ancien Conseiller Régional de Bretagne
Président Mouvement « BLANC C’EST EXPRIME »
B.P. 330 22003 Saint – Brieuc cedex 1 Téléphone ! 02.96.33.50.34
SITE : www.blanccestexprime.asso.fr/
COURRIEL : blanccestexprime@wanadoo.fr


Commentaires

Logo de Robert HADJADJ
mardi 30 août 2011 à 10h42 - par  Robert HADJADJ

Notre assciation n’a qu’un seul but de campagne " LA CONSTITUANTE " - "LA CONSTITUANTE" - "LA CONSTITUANTE". Le vote blanc doit figurer parmis ses doléances prioritaires, sans plus,
Mais de grâce, ne rentrons pas dans le système des campagnes politiques. Les citoyens ne comprendraient plus la raison de notre but, nous qui participerions au jeux des institutions que nous voulons changer !

Salut et fraternité
Robert HADJADJ P/le cercle de Montpellier

mercredi 16 mars 2011 à 11h45

Paul Tchen n’a pas tort !

Logo de Paul Tchen
vendredi 11 mars 2011 à 09h48 - par  Paul Tchen

Excellente initiative !

Mais je suis en désaccord sur un point : notre association "pour une constituante" doit faire campagne POUR UN VOTE BLANC, pas pour une abstention.

Pourquoi ?
- Parce-qu’un vote blanc a beaucoup plus de signification qu’une abstention.
- un vote blanc est une démarche active : il exprime un constat (l’absence de choix acceptable)
- une abstention est une démarche passive : sont considérés comme s’étant abstenus tous ceux qui n’ont pas voté, pour des raisons diverses : volonté de s’abstenir, mais aussi impossibilité de voter le jour du scrutin (absence, maladie, cas de force majeure ...)

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko

Constituants, comment les élire ?

Révolution française : souveraineté populaire et commis de confiance

Suite à l’émission du 18 novembre dernier animée par Louis Saisi et Michel Ezran sur Radio Aligre, l’historienne Florence Gauthier répond aux (...)


Commune de Paris : l’élection des mandataires du peuple. 26 mars 1871

Par Florence Gauthier, historienne, Université Paris 7 – Diderot.
L’échec militaire du Second empire, à Sedan, provoqua l’insurrection de Paris et (...)


Cercle de Guéret - Contrôle et révocabilité des constituants

Le 29 novembre 2011, pour la préparation de la réunion publique à Romainville , le Cercle de Guéret avait déjà évoqué l’objet de cet article avec le (...)


Cercle de Bourges - Comment élire les Constituants ?

La Constituante.
Quel mode de scrutin ? Quel corps électoral ? Quelles incompatibilités définir ? Quelles conditions d’éligibilités au mandat de (...)


Comment créer une Assemblée Constituante et comment désigner les citoyens Constituants ?

Dans le cadre de notre débat sur le mode d’élection des constituants, Francis Lenne nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Comment créer une (...)


Les règles d’élection des constituants

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Laurent Loty nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Les règles de (...)


Election des constituants. Il est interdit d’interdire ….

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Pascal Geiger nous donne ci-dessous ces réflexions.
***
Il est interdit (...)


Élire une Constituante : Contribution du cercle de Montpellier

Dans l’ignorance de la situation politique qui permettra de convoquer une assemblée constituante, il nous a semblé qu’il faut d’abord affirmer (...)


Mettre en œuvre une Assemblée Constituante

Nous avons appelé depuis longtemps à une réflexion et à des propositions quant aux modalités d’élection des constituants. Le texte ci-dessous de (...)


Comment désigner les constituants, un point de vue.

Une Constituante aura, par définition, pour tâche l’écriture d’une nouvelle Constitution et sa soumission au peuple pour approbation ou révision. (...)


La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur ce site. mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans (...)


Tunisie : quel mode de scrutin pour la Constituante ?

Après un premier forum “Pour une assemblée nationale constituante”, le 23 février 2011, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de (...)


De Gaulle et le processus d’une Assemblée Constituante

© Archives de l’Assemblée nationale - photo René Hélier
L’une des finalités de l’Association pour une Constituante est de proposer des modalités (...)


Une illustration du processus constituant

Dans le cadre de ses travaux, l’Association pour une Constituante vous présente une illustration des premiers jours de la Constituante, réalisée (...)


Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation (...)