Quand le volcan irlandais se réveillera !

mardi 4 janvier 2011
par  Association pour une Constituante

Le 29 novembre 2010, un communiqué de www.pouruneconstituante.fr rompait le silence absolu imposé aux citoyens européens sur l’organisation d’une élection constituante en Islande. Silence en totale rupture avec le déluge d’informations concernant l’éruption d’un volcan de cette même Islande, 5 mois auparavant.

La même chape de plomb semble être tombée sur les événements politiques en cours en Irlande en réaction aux exigences draconiennes de l’Union Européenne et du FMI sur le remboursement des dettes des banques irlandaises et de l’Etat irlandais volant à leur secours. Seule la baisse des notations des bookmakers boursiers indiquait aux initiés l’incrédulité croissante des « marchés » quant à la réussite et à l’acceptation de ces plans.

C’est que l’Irlande offre une particularité : celle de trois grèves générales des salariés des banques en 1966, 1970 et 1976, pendant lesquelles particuliers et entreprises ont appris à se passer pendant 6 mois du crédit et des comptes bancaires, grâce à l’emploi généralisé des reconnaissances de dettes manuscrites, sans agios et sans intérêt : un scandale !
A la fin, le solde de ces créances était exact à 5% près entre particuliers et à 30% près entre entreprises. Une preuve de plus que l’industrie et le commerce exigent une injection constante de crédit pour subsister. Une preuve aussi que les parents des salariés et syndicats irlandais avaient osé et su faire plier le patronat bancaire et ses alliés.

L’Irlande représente un enjeu énorme pour les agioteurs de toutes tailles : elle était devenue le pavillon de complaisance défiscalisé de l’ Union Européenne au principal profit des multinationales américaines qui y délocalisaient leurs usines.
Pourtant, les Irlandais avaient voté NON au « Traité » de Lisbonne en 2008. Mais un consensus de la classe politique avait fini par lui arracher un OUI en 2009.
Immédiatement après, les banques irlandaises étaient rattrapées par leurs créanciers et contraignaient le gouvernement à les renflouer et à faire voter un premier plan de rigueur.
Aujourd’hui, des milliers de belles voitures et de logements cossus sont abandonnés par leurs propriétaires endettés qui ont préféré fuir à l’étranger sans laisser d’adresse.
En septembre 2010, un second plan de rigueur était exigé par le « consensus » des marchés financiers et des agences de bookmakers financiers, sans garantie qu’un troisième plan et une troisième réduction de 10% du niveau de vie du peuple irlandais ne serait pas exigé d’un prochain Parlement et d’un prochain gouvernement.
Pourtant, la dette publique irlandaise n’est que le dixième de celle de ses grands donneurs de leçons européens et les rachats de ses titres culminent à un petit milliard d’euros par semaine : un millième du plan de sauvetage mis en place en Europe « au cas où ».

Les choses ne se passent ni aussi facilement, ni aussi vite qu’exigé par la BCE : le seconde plan de rigueur de 4 ans aurait du être voté en novembre par la majorité Républicains-Verts. Il ne l’a été que de justesse, fin décembre : il a fallu promettre aux élus la dissolution du Parlement et de nouvelles élections…tout le monde a compris qu’il y aurait alors un gouvernement « intérimaire » irresponsable soumis a toutes les pressions des lobbies…sans garantie d’élections générales et de la capacité du nouveau Parlement de remettre en cause ce plan. Aucun parti ne veut rester en tête-à-tête avec son électorat révolté par les diktats de l’oligarchie financière, de la BCE et du FMI et par les faux-fuyants des leaders politiques et syndicaux qui donnent l’impression de gagner du temps sans préparer l’inévitable conflit ouvert par la mobilisation d’un Peuple qui n’accepte pas un recul social imposé par la finance
étrangère.

Or, il y a deux ans, l’Islande a connu une situation politico-sociale très voisine à l’échelle d’une population 15 fois moins nombreuse. De crise en crise, il a fallu élire une Assemblée Constituante.
Là aussi, un parti « vert » a pris une position charnière pour finir par exploser. Les leaders travaillistes et nationalistes de la grande manifestation du 27 novembre 2010 contre le renflouement public des banques n’ont pu éviter de se faire siffler par une partie des manifestants. Des bases syndicales changent de syndicats en recherche de directions plus militantes. Une majorité des étudiants manifeste contre la réduction de leurs bourses et la hausse du coût des études.
Il n’est pas écrit que la nouvelle commission dirigée par un « vert » et chargée de « réviser » les budgets de chaque collectivité locale soit bien accueillie par les élus et les électeurs irlandais.


Commentaires

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko

Constituants, comment les élire ?

Révolution française : souveraineté populaire et commis de confiance

Suite à l’émission du 18 novembre dernier animée par Louis Saisi et Michel Ezran sur Radio Aligre, l’historienne Florence Gauthier répond aux (...)


Commune de Paris : l’élection des mandataires du peuple. 26 mars 1871

Par Florence Gauthier, historienne, Université Paris 7 – Diderot.
L’échec militaire du Second empire, à Sedan, provoqua l’insurrection de Paris et (...)


Cercle de Guéret - Contrôle et révocabilité des constituants

Le 29 novembre 2011, pour la préparation de la réunion publique à Romainville , le Cercle de Guéret avait déjà évoqué l’objet de cet article avec le (...)


Cercle de Bourges - Comment élire les Constituants ?

La Constituante.
Quel mode de scrutin ? Quel corps électoral ? Quelles incompatibilités définir ? Quelles conditions d’éligibilités au mandat de (...)


Comment créer une Assemblée Constituante et comment désigner les citoyens Constituants ?

Dans le cadre de notre débat sur le mode d’élection des constituants, Francis Lenne nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Comment créer une (...)


Les règles d’élection des constituants

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Laurent Loty nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Les règles de (...)


Election des constituants. Il est interdit d’interdire ….

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Pascal Geiger nous donne ci-dessous ces réflexions.
***
Il est interdit (...)


Élire une Constituante : Contribution du cercle de Montpellier

Dans l’ignorance de la situation politique qui permettra de convoquer une assemblée constituante, il nous a semblé qu’il faut d’abord affirmer (...)


Mettre en œuvre une Assemblée Constituante

Nous avons appelé depuis longtemps à une réflexion et à des propositions quant aux modalités d’élection des constituants. Le texte ci-dessous de (...)


Comment désigner les constituants, un point de vue.

Une Constituante aura, par définition, pour tâche l’écriture d’une nouvelle Constitution et sa soumission au peuple pour approbation ou révision. (...)


La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur ce site. mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans (...)


Tunisie : quel mode de scrutin pour la Constituante ?

Après un premier forum “Pour une assemblée nationale constituante”, le 23 février 2011, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de (...)


De Gaulle et le processus d’une Assemblée Constituante

© Archives de l’Assemblée nationale - photo René Hélier
L’une des finalités de l’Association pour une Constituante est de proposer des modalités (...)


Une illustration du processus constituant

Dans le cadre de ses travaux, l’Association pour une Constituante vous présente une illustration des premiers jours de la Constituante, réalisée (...)


Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation (...)