22 septembre à Montpellier

lundi 27 septembre 2010
par  Cercle de Montpellier Villeneuve

Le cercle local de Montpellier a lui aussi assuré la célébration nationale du 22 septembre 1792, date de création de la République. Ses membres ont sensibilisé les citoyens de Montpellier à la Constituante, et récolté des doléances.

Voici l’allocution de notre correspondant Robert Hadjadj à cette occasion :

Aujourd’hui, 22 septembre, nous célébrons la proclamation de la République Française, le 22 septembre 1792. En ces jours mémorables où à Valmy le peuple de France qui s’était affranchi de la servitude, sauvait la Nation en danger.
Pourtant, après 219 ans de souveraineté populaire, le constat est amer, car la France est devenue une monocratie.
Comme les rois de l’ancien régime, le Président de la Vème République a la main sur tous les pouvoirs de l’Etat ; Exécutif, législatif, et judiciaire. Le président Sarkozy, par un droit de nomination, contrôle également les grandes institutions de l’Etat et les médias publics. Il ne tient plus compte de la souveraineté populaire dont il a pourtant brigué les suffrages. Les privilèges et l’argent roi sont devenus la norme d’un système ruinant les classes moyennes et pressurant le peuple ; La haute finance et l’étranger imposent leur volonté à la Nation.
La France est en crise générale, autant financière, sociale qu’institutionnelle. Les inégalités sont patentes. Cette crise, comme celles connues de notre histoire, ne pourra se résoudre sans changer les institutions et la règle du jeu politique ; Pour cela le peuple français qui n’est plus souverain, doit le redevenir afin de rétablir la justice sociale et demeurer maitre du destin de la Nation ; seule l’élection d’une Assemblée Constituante pourra lui en donner les moyens.
Une Assemblée nationale élue au suffrage universel ayant pour tache de rédiger une Constitution soumise à l’approbation des Français. Une Constitution qui rétablisse la souveraineté du peuple et le fonctionnement démocratique des institutions de la République.
Mais une CONSTITUANTE indépendante des factions politiques actuelles, excluant tout partage ou transfert supranational de souveraineté. Souveraineté incompatible avec l’adhèsion de la France à l’Union européenne ; union de laquelle la France doit sortir pour retrouver, avec son indépendance, ses frontières protégeant son industrie et ses emplois, ainsi que le contrôle politique de sa monnaie retrouvée.
« Car la liberté consiste à obéir aux lois qu’on s’est données, et la servitude à être contraint de se soumettre à une volonté étrangère » Maximilien Robespierre.
Qui peut imposer ce retour de la France à si ce n’est le peuple tout entier !
Face à ce dénie quotidien de démocratie et à l’impasse des institutions politiques, moi Robert Hadjadj avec le Mouvement Républicain de Salut Public, les Constituants de l’Hérault et du Gard, Ceux de Paris et de 10 autres départements, appelons les citoyennes et les citoyens, à se mobiliser pour imposer au pouvoir, l’élection d’une CONSTITUANTE qui rendra à la République ses institutions et au peuple sa souveraineté.
Chaque Français est dès à présent appelé à rédiger des CAHIERS DE DOLEANCES destinés à éclairer les futurs Constituants sur la situation du pays et le pouvoir sur les exigences du peuple.
Vive la République une et indivisible, Vive la France.



Commentaires

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko