"No Berlusconi day" : une volonté de changement en Italie

lundi 7 décembre 2009
par  Association pour une Constituante

Le 5 décembre, à Rome, de nombreux italiens ont uni leur force contre le chef du gouvernement Silvio Berlusconi et ont demandé sa démission. Cette journée, nommée le "No Berlusconi Day" fut l’occasion de faire entendre la voix d’une forte partie de la population italienne, de sensibilité démocratique, dans une période de plus en plus confuse. "Girotondi" et militants associatifs ou politiques défendaient, entre autres, des valeurs opposées à la corruption, à la personnalisation et à l’abus du pouvoir, toutes choses fortement reprochées à M. Berlusconi. Toutefois, en se réunissant sous des drapeaux d’une couleur non partisane, le violet, ces démocrates italiens veulent symboliser leurs aspirations. Après des années de crise et d’alternance entre M. Prodi et M. Berlusconi, ils ne se sentent, en effet, plus représentés et cherchent une nouvelle règle du jeu politique. N’y a-t-il pas là une analogie avec notre propre situation en France et le retour à la souveraineté populaire n’est-il pas la réponse à ces grands mouvements ? N’est-ce pas là encore l’objectif d’une Constituante qui se profile ?


Commentaires

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko