Une vague de contestations dans les Universités

dimanche 8 novembre 2009
par  Association pour une Constituante

Dans de nombreux pays (Autriche, Allemagne, Italie, Hongrie), des mobilisations universitaires se développent contre les réformes imposées au secteur de l’éducation par les gouvernements. Avec pour mot d’ordre principal "l’éducation n’est pas à vendre", professeurs, étudiants, personnels d’éducation et syndicats veulent imposer une vague de résistance nationale contre les directives européennes en la matière. Vienne, Heidelberg, Potsdam, Munster, Rome, Venise, Padoue, Budapest sont autant de villes où s’expriment aujourd’hui le mécontentement de milliers d’étudiants qui, pour certains, ont choisi d’occuper leur lieu d’étude. En France, la situation est elle aussi critique puisque comme le reconnaissait la 13ème Coordination Nationale des Universités, réunie à Nanterre le 27 octobre dernier, ces réformes consistent en "une mise à sac de la recherche et de l’enseignement, de la Maternelle à l’Université, l’instauration d’une logique managériale et l’imposition de l’idéologie du profit financier." Enfin, elle appelle "la communauté universitaire et éducative, les étudiants et les parents d’élèves à entrer en résistance et à tout mettre en œuvre pour défendre le service public d’enseignement et de recherche." La grande manifestation du 24 novembre prochain, à Paris, sera certainement un point d’orgue pour rassembler les citoyens qui défendent le service public. Plus globalement, elles posent avec force la nécessité de remettre à plat des institutions totalement obsolètes, et de donner enfin au peuple sa vraie représentation.


Commentaires

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko