Cercle de Bourges - Réunion du lundi 19 juin 2017

lundi 17 juillet 2017
par  Cercle de Bourges

Débat post-élections : « Nous sommes au début de nos peines…. »

Présents : Guy Léger, Aline de la Perrelle, Michel Picard, Jean Adamkiewicz, Claude Pourcel, Gérard Grivois, André Oliva, Danièle Fouchet, Jacqueline Pasquet, Jacques Ramat.

Excusée : Michèle Fraize

Nous remarquons au préalable qu’une seule candidate aux législatives dans le Cher a répondu à notre lettre ouverte, il s’agit de C. Menguy (EELV), qui se déclare pour la convocation d’une Assemblée Constituante, ce qui ne correspond pas exactement à notre optique.

Lecture du texte d’André Bellon transmis ce jour : « Il faut que les réformes émanent du peuple ». Certes, mais l’abstention massive (à laquelle il convient d’ajouter les non-inscrits et les mal inscrits) n’est-elle pas un signe de renoncement ?

Les gens ne se sentent pas représentés et ils ne sont pas représentés ; on a cherché une constitution qui assure la stabilité, on l’a, mais avec une Assemblée Nationale qui ne représente plus personne. 70% des élus macroniens sont des cadres supérieurs, des entrepreneurs : que connaissent-ils des préoccupations des banlieues, de nos préoccupations ? Beaucoup sont des transfuges du PS ou de partis de droite, des anciens attachés parlementaires ou membres de cabinets ministériels : est-ce vraiment le renouvellement annoncé ?

Les candidats « En Marche » et leur entourage en campagne sur les marchés étaient difficilement capables de donner des précisions sur le programme de Macron, programme où reviennent en leitmotiv deux mots : entreprise, réforme….

Cependant, tout n’est pas fermé, tout dépend de nous, de la réaction de la rue. On nous répète que les élus sont nouveaux et jeunes, peut-être peut-on y voir du positif : des élus nouveaux, n’est-ce pas ce que nous demandons pour une Constituante ?

Nous avons un exécutif et une Assemblée Nationale qui ont une légitimité juridique mais pas une légitimité politique. On se gargarise du monde qui change, mais que fait-on pour l’accueil des réfugiés ? Il faut demander audience aux députés du Cher (tous sous l’étiquette « En Marche ») et les questionner sur l’accès aux droits fondamentaux, sur le décalage pays légal/pays réel, sur la politique d’accueil des migrants, etc…. Il faut agir sur le plan local, et ce avant les élections municipales, car le risque est que chaque parti se replonge dans la préparation de sa liste et que tout reparte comme avant.

On entend beaucoup parler de société civile, mais qu’est-ce que cela veut dire ? L’important, c’est ce qui va se passer, mais quel sera le rapport de force ? Parmi ceux qui ne sont pas allés voter, on compte des militants découragés. On peut être inquiet.
Il y a quelque chose qui rassemble les élus macroniens : le néolibéralisme. Cela permet de clarifier les choses. Les élus du PS qui ont quitté ce parti étaient des néo-libéraux, ils sont maintenant avec Macron, on va peut-être pouvoir travailler avec ceux qui restent.

L’épouvantail FN a encore fonctionné cette fois, mais dans cinq ans…. Deux éléments sont particulièrement inquiétants, les résultats du FN dans le Nord et le fait que Marine Le Pen va siéger à l’AN, ce sera qui constituera pour elle une estrade bien en vue pour faire campagne.

Dans les campagnes que nous venons de vivre, des sujets ont disparu : le Tafta, le Ceta. Comment allons-nous pouvoir peser sur ces sujets et les autres ? Notre présence est faible. L’opposition n’est-elle pas devenue un théâtre, selon l’expression d’A. Bellon ?

Il faut travailler politiquement sur l’abstention ; les jugements négatifs portés sur l’abstention ne font pas l’unanimité. Si les gens s’abstiennent, c’est qu’ils ne voient pas de perspectives. On n’en sortira que lorsque la gauche aura un programme de transformation crédible. Pour le moment, le programme de la France Insoumise et sa stratégie ne font pas l’unanimité. Il faut voir ce que l’on peut faire avec toutes les composantes de gauche, en commençant à l’échelon local. Il faudra être attentif aux mouvements sociaux.

En conclusion, il est décidé de rencontrer les trois députés du Cher avant la fin de l’année (seuls ? avec d’autres associations ?) sur la base de notre lettre ouverte. Nos devoirs de vacances consisteront à travailler sur ces futures entrevues. Nous pouvons, au cours de l’été, échanger nos réflexions.

Prochaine réunion du Cercle : Jeudi 28 septembre 2017, à 20 heures (repas à 19 heures) à Gite et Amitié

Relevé réalisé par Jacques Ramat


Commentaires

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko

Constituants, comment les élire ?

Révolution française : souveraineté populaire et commis de confiance

Suite à l’émission du 18 novembre dernier animée par Louis Saisi et Michel Ezran sur Radio Aligre, l’historienne Florence Gauthier répond aux (...)


Commune de Paris : l’élection des mandataires du peuple. 26 mars 1871

Par Florence Gauthier, historienne, Université Paris 7 – Diderot.
L’échec militaire du Second empire, à Sedan, provoqua l’insurrection de Paris et (...)


Cercle de Guéret - Contrôle et révocabilité des constituants

Le 29 novembre 2011, pour la préparation de la réunion publique à Romainville , le Cercle de Guéret avait déjà évoqué l’objet de cet article avec le (...)


Cercle de Bourges - Comment élire les Constituants ?

La Constituante.
Quel mode de scrutin ? Quel corps électoral ? Quelles incompatibilités définir ? Quelles conditions d’éligibilités au mandat de (...)


Comment créer une Assemblée Constituante et comment désigner les citoyens Constituants ?

Dans le cadre de notre débat sur le mode d’élection des constituants, Francis Lenne nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Comment créer une (...)


Les règles d’élection des constituants

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Laurent Loty nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Les règles de (...)


Election des constituants. Il est interdit d’interdire ….

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Pascal Geiger nous donne ci-dessous ces réflexions.
***
Il est interdit (...)


Élire une Constituante : Contribution du cercle de Montpellier

Dans l’ignorance de la situation politique qui permettra de convoquer une assemblée constituante, il nous a semblé qu’il faut d’abord affirmer (...)


Mettre en œuvre une Assemblée Constituante

Nous avons appelé depuis longtemps à une réflexion et à des propositions quant aux modalités d’élection des constituants. Le texte ci-dessous de (...)


Comment désigner les constituants, un point de vue.

Une Constituante aura, par définition, pour tâche l’écriture d’une nouvelle Constitution et sa soumission au peuple pour approbation ou révision. (...)


La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur ce site. mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans (...)


Tunisie : quel mode de scrutin pour la Constituante ?

Après un premier forum “Pour une assemblée nationale constituante”, le 23 février 2011, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de (...)


De Gaulle et le processus d’une Assemblée Constituante

© Archives de l’Assemblée nationale - photo René Hélier
L’une des finalités de l’Association pour une Constituante est de proposer des modalités (...)


Une illustration du processus constituant

Dans le cadre de ses travaux, l’Association pour une Constituante vous présente une illustration des premiers jours de la Constituante, réalisée (...)


Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation (...)