Du 49-3 et autres balivernes

jeudi 28 juillet 2016
par  Jacques Lafouge

Quelle audace de demander de façon réitérée une Assemblée Constituante ?

La Constitution actuelle ne fonctionne-t-elle pas à merveille ? Elle proclame solennellement dans son préambule son attachement aux Droits de l’homme définis par la Déclaration de 1789 confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946.

Bien sûr on n’a pas repris les termes de la Constitution de 1793 qui pourtant déclarait des choses très intéressantes du point de vue des libertés : L’article 7 par exemple : « Le droit de manifester sa pensée et ses opinions , soit par la voie de la presse, soit de toute autre manière, le droit de s’assembler paisiblement... ne peuvent être interdits. La nécessité d’énoncer ces droits suppose ou la présence ou le souvenir récent du despotisme. » Complété par les articles 33 : « La résistance à l’oppression est la conséquence des autres droits de l’Homme. » et 35 : « Quand le gouvernement viole les droits du Peuple, l’insurrection est pour le Peuple et pour chaque portion du Peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

Quant à la Constitution de 1946 article 21 elle précisait que : « Quand le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la Constitution, la résistance sous toutes ses formes est le plus sacré des droits et le plus impérieux des devoirs. »

Certes la Constitution de 1958 est plus discrète sur tous ces sujets mais se référant à la déclaration des Droits de l’Homme de 1789 le droit de manifester ne peut être refusé par aucune autorité.

Ces considérations qui pourraient n’avoir qu’un intérêt historique si les événements actuels n’en rappelaient la brûlante actualité.

Car enfin le gouvernement propose une loi parfaitement antisociale surtout dans son article 2 qui est un rêve fou de PDG ou de DRH. Enfin la loi va disparaître au profit de petits arrangements locaux. Des démocrates conscients appartenant à tous les horizons politiques protestent , ne voteront pas le texte proposé. On doute qu’il puisse y avoir une majorité, alors on a recours au plus antidémocratique des procédés : L’article 49-3, par lequel une majorité va s’opposer à une majorité même disparate.

Sur un sujet aussi sensible que le droit du travail c’est un coup de force !

Alors les syndicats protestent, manifestent ce qui est le plus élémentaire des droits. On leur refuse on interdit de manifester : Veux voir qu’une tête, l’adjudant Flic n’est pas mort.

Et tranquillement on s’achemine de la tyrannie avec l’article 49-3 à la dictature avec l’interdiction de manifester.

Et si au dernier moment une mini manifestation est admise, ce fait en dit long sur la faiblesse de ce gouvernement, sur son incohérence, sa faiblesse et ses arrières pensées .

Après cela dire qu’il faut une Constituante qui rende le pouvoir au Peuple est probablement un propos hautement subversif dont il faut éradiquer d’urgence les auteurs.

C’est égal je persiste et signe.

Jacques Lafouge


Commentaires

Logo de Georges Simonet
lundi 1er août 2016 à 17h57 - par  Georges Simonet

Ce recours incessant au 49-3 est vraiment d’une indécence extraordinaire, d’autant plus lorsqu’il est justifié par le fait qu’il soit "démocratique" car prévu par la démocratie... elle même régulée par ceux qui ont recours à ce 49-3... mais ça, il est interdit de le dire ! Quelle honte. Plus que jamais pour une Constituante !

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko

Constituants, comment les élire ?

Révolution française : souveraineté populaire et commis de confiance

Suite à l’émission du 18 novembre dernier animée par Louis Saisi et Michel Ezran sur Radio Aligre, l’historienne Florence Gauthier répond aux (...)


Commune de Paris : l’élection des mandataires du peuple. 26 mars 1871

Par Florence Gauthier, historienne, Université Paris 7 – Diderot.
L’échec militaire du Second empire, à Sedan, provoqua l’insurrection de Paris et (...)


Cercle de Guéret - Contrôle et révocabilité des constituants

Le 29 novembre 2011, pour la préparation de la réunion publique à Romainville , le Cercle de Guéret avait déjà évoqué l’objet de cet article avec le (...)


Cercle de Bourges - Comment élire les Constituants ?

La Constituante.
Quel mode de scrutin ? Quel corps électoral ? Quelles incompatibilités définir ? Quelles conditions d’éligibilités au mandat de (...)


Comment créer une Assemblée Constituante et comment désigner les citoyens Constituants ?

Dans le cadre de notre débat sur le mode d’élection des constituants, Francis Lenne nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Comment créer une (...)


Les règles d’élection des constituants

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Laurent Loty nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Les règles de (...)


Election des constituants. Il est interdit d’interdire ….

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Pascal Geiger nous donne ci-dessous ces réflexions.
***
Il est interdit (...)


Élire une Constituante : Contribution du cercle de Montpellier

Dans l’ignorance de la situation politique qui permettra de convoquer une assemblée constituante, il nous a semblé qu’il faut d’abord affirmer (...)


Mettre en œuvre une Assemblée Constituante

Nous avons appelé depuis longtemps à une réflexion et à des propositions quant aux modalités d’élection des constituants. Le texte ci-dessous de (...)


Comment désigner les constituants, un point de vue.

Une Constituante aura, par définition, pour tâche l’écriture d’une nouvelle Constitution et sa soumission au peuple pour approbation ou révision. (...)


La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur ce site. mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans (...)


Tunisie : quel mode de scrutin pour la Constituante ?

Après un premier forum “Pour une assemblée nationale constituante”, le 23 février 2011, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de (...)


De Gaulle et le processus d’une Assemblée Constituante

© Archives de l’Assemblée nationale - photo René Hélier
L’une des finalités de l’Association pour une Constituante est de proposer des modalités (...)


Une illustration du processus constituant

Dans le cadre de ses travaux, l’Association pour une Constituante vous présente une illustration des premiers jours de la Constituante, réalisée (...)


Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation (...)