Association pour une Constituante - Compte rendu Assemblée Générale jeudi 16 juin 2016

samedi 9 juillet 2016
par  André Bellon

Association pour une Constituante

Assemblée générale du 16 juin 2016

Présents :
Jean-Pierre Alliot, Camille Baron, André Bellon (président), Christian Berthier (secrétaire général), Clément Brébion, Fabien Brunet, Jean-Claude Cousin (Cercle de Nantes), Antonin De Laever, Florence Gauthier, Loick Gourdon (Nantes), Alain Lepage, Jorge Morales, Georges Philippenko, Anne-Cécile Robert (vice-présidente), Florence Sautereau, Vincent Sizaire (secrétaire général), Frédéric Viale

Représentés :
Rémi Barbier (André Bellon), Bernadette Briand (Loick Gourdon), Christian Compain (Jean-Claude Cousin), Daniel Cordiez du Cercle du Nord (André Bellon), Pascal Geiger (Christian Berthier), Danièle Lepage (Loick Gourdon), Denis Renaud (Jean-Claude Cousin), François Tard (Anne-Cécile Robert),

Excusés :
Armelle Boissière, Leila Chafardi, John Groleau (Guéret), Robert Hadjadj (Montpellier), Gilbert Legay, Alain Policar, François de Martino,

I- Rapport Financier (Anne-Cécile Robert)

Le rapport financier est approuvé à l’unanimité.

L’AG décide que l’appel des cotisations s’effectuera dorénavant en janvier (unanimité).

II- Rapport moral (André Bellon)

Notre AG se situe dans un moment contradictoire. Nous avons une visibilité de plus en plus nette dans le même temps où l’opinion est entrainée à penser à autre chose.
De toute évidence, la question des institutions est aujourd’hui dans le débat public. Mais elle tend à être dévoyée par le pouvoir en place (Bartolone, NKM, Hollande). La question Mélenchon pose également problème car il mélange Constituante et action partisane.

Il faut donc rappeler ce que sont nos objectifs. Il s’agit d’élire une Assemblée constituante en France au suffrage universel. C’est donc la souveraineté populaire qui est l’enjeu et non la reconstitution de la Gauche.

Etat de l’Association

Le nombre d’adhérents est à peu près identique à l’année précédente (voir rapport financier). Des cercles nouveaux sont en préparation (Nord, peut-être Loir et Cher,…).
Le plus important est l’audience accrue et la visibilité de l’Association. Visites sur le site (60 000 par mois depuis trois mois), demandes de participation à des rassemblements citoyens, demandes d’interventions dans des forums ou colloques.
Il faut aussi parler de la qualité. Des cercles se sont implantés dans la réalité locale, ont tissé des liens avec d’autres associations, avec des personnalités associatives, avec des radios locales. Je ne cite pas pour l’instant les cercles car on me reprocherait de ne pas citer les autres.

Conforter notre discours

A la suite de la demande de contact d’Yvan Lubraneski, maire des Molières, et en coordination avec lui, nous avons lancé la pétition sur les communes citoyennes qui devrait permettre de rassembler les citoyens et les élus locaux autour de cercles communaux et de la collecte des cahiers d’exigences (Voir http://www.communes-citoyennes.fr/ ).

Nous avons par ailleurs lancé la pétition demandant à remplacer la présidentielle par l’élection d’une Constituante qui a déjà obtenu sans soutien médiatique 1300 signatures. Pourquoi ?

Parce que la présidentielle est le nœud du système qui empêche la souveraineté nationale et populaire. Parce qu’il faut en faire prendre conscience alors que tout est fait pour que les citoyens ne pensent qu’à la présidentielle.
https://www.change.org/p/citoyennes-et-citoyens-de-france-pr%C3%A9sidentielle-non-constituante-oui

Nous avons lancé l’appel Communes citoyennes pour rassembler les citoyens et les élus autour des cahiers d’exigences. Pourquoi maintenant ? Parce qu’il est utile d’utiliser la mobilisation qui se fait autour de la présidentielle en lui donnant un autre sens : la réappropriation de la souveraineté par les citoyens dans le cadre communal (ou le quartier) qui est la cellule démocratique de base. Nous avons, Christian Berthier, Yvan Lubraneski et moi-même, été présents au congrès des maires. Nous avons noué contact avec l’Association des maires ruraux dont le Président, Vanik Berberian, a signé l’appel. Nous souhaitons organiser un colloque avec de nombreuses associations agissant pour la rénovation de la citoyenneté. Nous proposons que se créent parallèlement des cercles locaux pour organiser des votations citoyennes liées aux cahiers d’exigences en même temps que la présidentielle.

Tisser des liens

Nous avons, dans le contexte tendu de la période, participé à des rencontres avec les Nuits debout, non pas pour les orienter, ni pour reprendre leurs discours, mais pour présenter notre association. Ce fut le cas à Nantes, à Guéret, au Havre, en Ariège. Anne-Cécile Robert qui y a parlé à deux reprises à Paris pourra en parler plus en détail.

C’est dans le même contexte que le cercle de Bourges a organisé une rencontre débat avec plus de 60 personnes dans un café repaire, lieu culturel local et organise tout un programme de réunions.

D’autres présences sont à prévoir, en particulier à Nantes dans le cadre du débat autour de Notre dame des Landes. Didier Brisebourg doit y intervenir en coordination avec Loïck Gourdon. Il y a aussi Béziers où va aller Christian Berthier et la Drome où va aller Elisabeth Kergoat.

Dans le cadre de Communes citoyennes, une rencontre est prévue d’André Bellon et Yvan Lubraneski, maire des Molières avec Jean-Paul Delevoye (ancien président de l’Association des maires de France) qui s’est exprimé avec vigueur sur la crise de la démocratie.

Se faire connaitre

Malgré l’absence de tout soutien médiatique, notre discours se développe (articles très récents dans L’Humanité et dans La Croix,.. nombre d’appels par l’intermédiaire du site,…). Notre présence sur Radio Aligre se poursuit animé par Antonin De Laever une fois par mois (hors juillet-août) et des échos ont été importants grâce à d’autres radios associatives (JetFm) ou journaux de province (Berry républicain). Nous poursuivons avec constance nos rassemblements les 29 mai et 22 septembre. Notre vidéo est largement visitée (l’association en 1minute58). Il faudrait l’utiliser plus dans les réunions publiques ainsi que notre exposition (actuellement à Bourges) et la brochure (en stock au siège de l’association et disponibles à la demande).
Par ailleurs, il faut continuer la mobilisation autour de la pétition appelant à remplacer la présidentielle par l’élection d’une Constituante et l’appel aux communes citoyennes devant déboucher sur des cercles communaux et la collecte des cahiers d’exigences.


III- Discussion (synthèse thématique)

- Cercle de Paris : comparé aux cercles de province, le cercle de Paris est difficile à faire vivre en raison de la proximité du pouvoir central (Christian Berthier). Il serait utile d’explorer l’organisation de réunions par quartiers ou arrondissements, par exemple dans le 18e avec des élus (Christian Berthier). On peut aussi tenter d’exploiter les événements nationaux qui se déroulent à Paris, comme les colloques ou les manifestations, pour faire connaître l’association. Ce fut le cas lors du Congrès des maires début juin. (André Bellon, Christian Berthier, Yvan Lubraneski).

- Emission sur radio Aligre pilotée par Antonin De Laever depuis le mois de mars. Quatre émissions ont été organisées (Code du travail, Crise grecque, Loi travail, Brexit). A chaque fois, le lien est effectué avec la question de la démocratie. L’émission débute par quelques nouvelles de l’association et une présentation du thème par des étudiants. On note la participation d’Henri Sterdyniak de l’OFCE, d’Ivan Lubraneski (maire des Molières). La prochaine émission aura lieu en septembre. Chacun peut contacter Antonin pour lui suggérer des thèmes et des invités.

- Analyse de la situation en France

Il s’agit d’une crise profonde crise politique et culturelle (Florence Gauthier, Jean-Pierre Alliot, Anne-Cécile Robert). Les jeunes générations se repolitisent (Jean-Pierre Alliot) mais de manière désordonnée (Loick Gourdon). Ils manquent de repères (Loick Gourdon). On assiste à une véritable abolition du langage et de la pensée (Florence Sautereau). En réalité, toutes les générations sont touchées (Camille Baron, Jean-Pierre Alliot). Mais la culture politique peut s’acquérir notamment par la formation, l’auto-formation (Florence Gauthier, Jean-Pierre Alliot, Frédéric Viale). Il s’agit de recréer la société, de refaire société (Loick Gourdon, Jean-Pierre Alliot) mais aussi de faire renaître un imaginaire politique (Florence Gauthier Anne-Cécile Robert). En effet, nous avons subi une véritable contre-révolution intellectuelle (Florence Gauthier). L’idée d’interdire les manifestions est inacceptable (gravité exceptionnelle) et révèle un renversement des valeurs (Jean-Pierre Alliot, Loick Gourdon, Fabien Brunet). L’euro de foot sert de prétexte au gouvernement (Alain Lepage, Jean-Claude Cousin). Tout le monde commence à se rendre compte de la dégradation de la situation, toutes catégories sociales confondues (Camille Baron). La loi travail peut s’analyser comme l’expression de la fin d’un cycle qui voit le gouvernement faire la preuve de son autisme tandis que le peuple se réveille (Vincent Sizaire). Un second cycle s’ouvre avec l’élection présidentielle : il faut réagir en pervertissant cette élection, détruire le mythe de sa popularité (Vincent Sizaire, André Bellon).

L’école a été très perturbée par la réforme des rythmes scolaires. Les enseignants se sentent détruits. On assiste même à une véritable chasse aux sorcières contre les enseignants syndiqués (Jorge Morales) Les élèves sont embrigadés sans distance dans l’euro de foot. (Florence Sautereau) ou réduit à de futurs candidats sur la marché du travail (Jorge Morales). L’école propage désormais des idées fausses ou caricaturales sur l’histoire, la politique, la colonisation (Florence Sautereau, Jorge Morales, Florence Gauthier).

La question des institutions françaises doit être couplée avec celle de l’Union européenne (Frédéric Viale, André Bellon). Dans cet esprit, André Bellon et Christian Berthier répondront au message de Robert Hadjadj et du Cercle de Montpellier.

- Comment agir ?

Il s’agit de conjuguer action sur le plan des idées et action dans le mouvement social (Jean-Pierre Alliot), action sur le temps long et action sur le temps court (Camille Baron). En effet, on peut s’appuyer sur ce qui fait bouger lignes, comme la loi travail (Vincent Sizaire, Jean-Pierre Alliot) et l’annonce par le gouvernement d’une possible interdiction des manifestations, qui constitue un extraordinaire déni de démocratie (Jean-Pierre Alliot, Camille Baron, Loick Gourdon, Fabien Brunet). On peut rebondir sur les dénis de démocraties, toujours plus graves, qui s’accumulent (Camille Baron).

Nous pouvons profiter des occasions, et il y en a beaucoup, en utilisant tous les moyens possibles : suivre les manifestations (Frédéric Viale, Jean-Pierre Alliot, Anne-Cécile Robert) ; s’appuyer sur le mouvement anti Tafta (Frédéric Viale), connecter nos comptes Facebook et Twitter (@uneconstituante) et ceux de l’association ; suivre les Nuits debout à Paris et en province (Loick Gourdon, Camille Baron), nous appuyer sur la présidentielle pour critiquer les institutions et promouvoir la Constituante (Vincent Sizaire, André Bellon), notamment en faisant signer la pétition « Remplaçons la présidentielle par l’élection d’une constituante ». La loi Urvoas, qui limite le débat présidentiel en favorisant les « grands candidats », doit être critiquée (Jean-Claude Cousin, Loick Gourdon). Il faut mettre le paquet sur les Communes citoyennes car les communes sont un anti-modèle par rapport aux dérives actuelles (Vincent Sizaire) ; elles peuvent être un pôle de ralliement et un outil de refondation démocratique (Vincent Sizaire, Christian Berthier).

Il faut montrer le lien entre les questions institutionnelles et les questions sociales (Frédéric Viale). Il est nécessaire de bien rester sur notre terrain qui est la démocratie ; tout ramener à cette question car tout y ramène (André Bellon). C’est le sens des « 14 raisons pour une Constituante » qui se trouvent sur notre site (André Bellon, Anne-Cécile Robert). Le travail sur la manière d’élire des Constituants doit être relancé car nous devons être en mesure de répondre à des questions précises et pratico-pratiques sur comment va s’effectuer le changement de régime. Voir sur notre site les propositions, notamment du Cercle de Bourges (Anne-Cécile Robert)

Le rapport moral est voté à l’unanimité.

III- Relevé de décisions

1) Prochaine AG : afin de faciliter la participation des membres de province, la prochaine AG pourrait avoir lieu un samedi.

Vote des Cercles : le principe est que ce sont des individus qui votent. En ce sens, il ne s’agit donc pas de donner des mandats mais des procurations (pas plus de trois par personne). Le vote sur les rapports financier et moral peut avoir lieu dans les cercles, les autres votes résultant de débat sont à faire entre les personnes présentes ou représentées à l’AG.

2) Formation
Vidéos : faire de petites vidéos avec Florence Gauthier sur « Qu’est-ce que la politique ? », « d’où vient la démocratie ? », « le suffrage universel », la « souveraineté populaire » ; avec Frédéric Viale sur les accords de libre-échange et la démocratie ; avec Jean-Pierre Alliot sur les institutions, etc. Anne-Cécile prend contact avec Christian Lapeyroux qui a fait le clip video de la Constituante qui se trouve en libre accès sur notre site. On peut aussi diffuser ce clip (1 minute 58 de la Constituante) Voir http://www.pouruneconstituante.fr/spip.php?article1155 .

- Fiches pratiques : faire de la vulgarisation au sens noble (Jean-Pierre Alliot, Frédéric Viale)

- Créer et alimenter un fond de ressources : livres, sites, articles de presse, émissions de radios, etc. (Vincent Sizaire). Notre site comprend une rubrique livres qu’il faut alimenter. Toutes émissions de radio sont disponibles sur le site.

- Mobiliser les conférenciers de l’association pour des réunions en province (possibilité pour les cercles de demander exceptionnellement une aide financière pour le déplacement)

3) Etre présents dans les manifestations de juin avec des tracts et des brochures (Anne-Cécile Robert, Camille Baron, Christian Berthier). Nous avons aussi une banderole.

4) Election présidentielle : signer et faire signer la pétition « Remplaçons la présidentielle par l’élection d’une constituante » et l’appel « communes citoyennes » ; dénoncer la loi Urvoas (le Cercle de Nantes va rédiger un article pour le site).

5) L’idée de rédiger une pièce de théâtre ou de petites scènes pédagogique est retenue.

6) Idée de faire un colloque à l’automne avec d’autres associations qui travaillent sur les institutions. Vincent Sizaire et André Bellon ont pris des contacts et feront rapidement des propositions.

7) Mieux utiliser le site : chaque adhérent peut proposer des articles.


Commentaires

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko

Constituants, comment les élire ?

Révolution française : souveraineté populaire et commis de confiance

Suite à l’émission du 18 novembre dernier animée par Louis Saisi et Michel Ezran sur Radio Aligre, l’historienne Florence Gauthier répond aux (...)


Commune de Paris : l’élection des mandataires du peuple. 26 mars 1871

Par Florence Gauthier, historienne, Université Paris 7 – Diderot.
L’échec militaire du Second empire, à Sedan, provoqua l’insurrection de Paris et (...)


Cercle de Guéret - Contrôle et révocabilité des constituants

Le 29 novembre 2011, pour la préparation de la réunion publique à Romainville , le Cercle de Guéret avait déjà évoqué l’objet de cet article avec le (...)


Cercle de Bourges - Comment élire les Constituants ?

La Constituante.
Quel mode de scrutin ? Quel corps électoral ? Quelles incompatibilités définir ? Quelles conditions d’éligibilités au mandat de (...)


Comment créer une Assemblée Constituante et comment désigner les citoyens Constituants ?

Dans le cadre de notre débat sur le mode d’élection des constituants, Francis Lenne nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Comment créer une (...)


Les règles d’élection des constituants

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Laurent Loty nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Les règles de (...)


Election des constituants. Il est interdit d’interdire ….

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Pascal Geiger nous donne ci-dessous ces réflexions.
***
Il est interdit (...)


Élire une Constituante : Contribution du cercle de Montpellier

Dans l’ignorance de la situation politique qui permettra de convoquer une assemblée constituante, il nous a semblé qu’il faut d’abord affirmer (...)


Mettre en œuvre une Assemblée Constituante

Nous avons appelé depuis longtemps à une réflexion et à des propositions quant aux modalités d’élection des constituants. Le texte ci-dessous de (...)


Comment désigner les constituants, un point de vue.

Une Constituante aura, par définition, pour tâche l’écriture d’une nouvelle Constitution et sa soumission au peuple pour approbation ou révision. (...)


La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur ce site. mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans (...)


Tunisie : quel mode de scrutin pour la Constituante ?

Après un premier forum “Pour une assemblée nationale constituante”, le 23 février 2011, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de (...)


De Gaulle et le processus d’une Assemblée Constituante

© Archives de l’Assemblée nationale - photo René Hélier
L’une des finalités de l’Association pour une Constituante est de proposer des modalités (...)


Une illustration du processus constituant

Dans le cadre de ses travaux, l’Association pour une Constituante vous présente une illustration des premiers jours de la Constituante, réalisée (...)


Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation (...)