Nouveaux programmes de l’enseignement en primaire

mercredi 17 février 2016
par  Bernadette Briand

Nouveaux programmes de l’enseignement en primaire.

Nous attendions autre chose que les textes qui viennent d’être publiés. Au lieu d’apporter une amélioration dans leur contenu, ils font que répéter les contenus des programmes précédents, tout en ne leur apportant que de minimes modifications qui ne sont pas synonymes d’évolution.

Nous ne constatons pas de baisse dans les effectifs, ce n’est malheureusement pas prévu. Pourtant cela serait on ne peut plus nécessaire, devant des scolaires élevés dans un besoin intense d’expression, d’expression de soi et dans l’expérimentation des psychologies nouvelles et variées. Point n’est besoin de dire que les enfants ne sont plus élevés comme autrefois, et pourquoi donc l’école, elle, ne change-t-elle pas ?
Le contenu des objectifs pédagogiques est sensiblement le même, tout en gardant des programmes corrects. Cependant, cela ne peut être que prévu pour une élite d’élèves favorisés. Hors, une des tâches de l’école est celle d’être en mesure d’apporter des conditions de ces apprentissages à tous sans distinction.

L’encadrement requis est loin d’être suffisant avec des surcharges d’effectifs. Le temps imparti aux apprentissages, qui n’a cessé de diminuer depuis deux décennies reste largement insuffisant pour assurer un temps d’imprégnation obligatoire à toute bonne acquisition des nouvelles notions en français et mathématiques.

D’autre part, des programmes se répètent du primaire à la terminale. Une révision des programmes scolaires serait utile afin d’éviter des pertes de temps et des répétitions chronophages.

Une tâche nouvelle de l’école serait de travailler à la motivation de tous, réveiller en sorte un nouvel esprit citoyen. Refonder l’école dans une intégration aux réalités de la société est indispensable et redonnerait vie en donnant un sens visible et concret aux jeunes. Un effort d’organisation est à trouver pour trouver des propositions concrètes entre différents partenaires de l’éducation qui se mettraient autour d’une table, s’expriment , pour s’ouvrir au service de l’école pour un service de qualité adapté aux besoins de la société.

Afin de se réapproprier les institutions au service de tous, que les citoyens se fassent entendre ; c’est pourquoi nous demandons une Constituante.

Bernadette Briand Institutrice, membre du cercle de Nantes


Commentaires

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko