Plus il y a d’Europe, moins il y a de démocratie

vendredi 11 septembre 2015
par  André Bellon

Les évènements en Syrie, en Irak et en Afrique et les exodes massifs de réfugiés qu’ils entrainent ont légitimement suscité un élan de solidarité envers les victimes. L’individualisme n’est donc pas aussi dominant que le prétendent tant de beaux esprits.

Mais il est particulièrement indécent de voir ces drames utilisés à des fins politiques avec l’appui dégoulinant de bonne conscience de medias racoleurs. On notera tout particulièrement la volonté réaffirmée, ces derniers jours, par Jean-Claude Junker, ce fanatique des traités contre lesquels il considère qu’« il n’y a pas de démocratie », de renforcer encore davantage le pouvoir de la Commission de Bruxelles aux dépens des Etats membres. On retrouve là la fameuse stratégie du choc utilisée en tant d’autres lieux pour imposer, sur les cadavres des asservis, un ordre favorable aux puissants.

Qui, d’ailleurs, est largement responsable de ces flots de migrants et de réfugiés !

Qui a, depuis des décennies en effet, humilié les peuples du Proche et Moyen Orient, détruit toutes les tentatives indépendantes ? Qui est intervenu stupidement en Irak en 2003 ? Qui en Lybie en 2011 ? Qui a encouragé les islamistes contre des gouvernements jugés peu soumis ?

Qui, surtout, a imposé un ordre économique et financier qui plonge les populations dans la misère et tente d’empêcher tout renouveau des volontés populaires hostiles à cet ordre ? Si ce n’est ceux qui se posent en infirmières des conséquences sans évidemment s’inquiéter des causes. C’est-à-dire cette politique qui constitue le projet fondamental de l’Union européenne, obsédée par la concurrence et le libre-échange d’ailleurs renforcés par un Traité transatlantique en construction et qu’on tente d’imposer en catimini aux peuples.

Le scénario européen est malheureusement connu. A chaque étape, loin de remettre en cause un système mortifère qui consiste, au nom des règles financières indiscutables, à réfuter toute expression des peuples, les dirigeants demandent encore plus d’Europe, moins de démocratie.

La destruction de la démocratie n’est pas fatale. Il importe avant tout de rappeler qu’elle n’est que l’autre nom de la souveraineté populaire. Loin de ce renforcement lointain et malsain d’une Europe qui a bien prouvé avec la Grèce qu’elle n’a cure des volontés nationales et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, c’est au contraire la démocratie et le resurgissement des volontés des peuples qui donnera la solution en refondant les libertés au service de l’intérêt général.

Osons dire non à cette dérive qui condamne les peuples à plus d’austérité et à moins de souveraineté. En France, appelons à l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel.


Commentaires

Logo de Troy1
samedi 12 septembre 2015 à 06h07 - par  Troy1

Pendant qu’on nous inonde d’images qui ont succédé à "je suis Charlie" : maintenant, c’est "je suis un (bon) réfugié" !... "Et pendant ce temps-là " ....la Manche reste toujours un gouffre infranchissable pour des milliers de réfugiés ... depuis des années !... Quand donc la Grande-Bretagne va-t-elle s’ouvrir ?...

Et toujours dans ce même laps de Temps ( un vrai cercle vicieux temporel , pire que la jeep des Dupont-Dupond ...) les affiches de notre imaginaire s’étalent sur nos murs, avec un nouveau "label " : "Civil War ", et des films en cascade !... Et même Marvel n’a plus besoin des étoiles, elle a le troupeau de "Stars" nécessaire !...

Manifestement, le programme du Futur est dans ses pixels : la classe dirigeante a décidé de la guerre civile, sans doute par morceaux, comme au Vietnam et la peau de "léopard" !... Ces réfugiés vont servir de main d’œuvre de secours : c’est prévu dans "Envoyé Spécial" et les populations vont se retrouver quasiment dans des réseaux de ghettos, seule réponse pour briser les réseaux sociaux !...

Cependant, c’est ( relativement ) une "bonne nouvelle" : c’est l’aveu implicite de la Bérézina "capitalitarde" qui succède au désastre irrémédiable des subprimes, le "Chant du Cygne" du Libéralisme !... Ce qui signifie aussi qu’une partie se décidera à se renier elle-même pour éviter des "Etats Généraux" mortifères pour elle !...

Hélas, l’ Assemblée Constituante commencera ses travaux dans le Sang , mais nos civilisations n’ont manifestement pas réussi à surmonter ce cap fatidique ... qui aurait pu être celui des champignons atomiques, à partir de la Corée ( de 1950 ) par exemple !...

Logo de Denis RENAUD
vendredi 11 septembre 2015 à 10h53 - par  Denis RENAUD

Oser nous présenter la fuite et le déracinement de ces populations et leur installation en Europe à la fois comme une solution et un devoir de solidarité relève de l’imposture et du cynisme. Ne pourrait-on commencer par arrêter, comme nous le faisons depuis 4 ans, d’infiltrer, de financer et d’armer en Syrie des groupes rebelles incontrôlés qui y sèment la terreur et la barbarie dans le but pervers de renverser le régime en place, ce qui ne servirait pas l’intérêt de ces populations, ni les nôtres, ni ceux de l’Europe. Il serait intéressant de rechercher quels intérêts et enjeux sont derrière cet acharnement contre la Syrie.
S’émouvoir à jouer les bons samaritains tout en étant l’artisan de leur malheur relève du cynisme et de l’hypocrisie de très haut vol. En tout cas nous savons que nos dirigeants servent des intérêts totalement étrangers, tant au bien-être des populations d’Europe que du Moyen Orient et que, par leur irresponsabilité, ils mettent gravement en danger la paix civile et la paix mondiale.

Site web : a

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko

Constituants, comment les élire ?

Révolution française : souveraineté populaire et commis de confiance

Suite à l’émission du 18 novembre dernier animée par Louis Saisi et Michel Ezran sur Radio Aligre, l’historienne Florence Gauthier répond aux (...)


Commune de Paris : l’élection des mandataires du peuple. 26 mars 1871

Par Florence Gauthier, historienne, Université Paris 7 – Diderot.
L’échec militaire du Second empire, à Sedan, provoqua l’insurrection de Paris et (...)


Cercle de Guéret - Contrôle et révocabilité des constituants

Le 29 novembre 2011, pour la préparation de la réunion publique à Romainville , le Cercle de Guéret avait déjà évoqué l’objet de cet article avec le (...)


Cercle de Bourges - Comment élire les Constituants ?

La Constituante.
Quel mode de scrutin ? Quel corps électoral ? Quelles incompatibilités définir ? Quelles conditions d’éligibilités au mandat de (...)


Comment créer une Assemblée Constituante et comment désigner les citoyens Constituants ?

Dans le cadre de notre débat sur le mode d’élection des constituants, Francis Lenne nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Comment créer une (...)


Les règles d’élection des constituants

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Laurent Loty nous donne ci-dessous ses propositions.
***
Les règles de (...)


Election des constituants. Il est interdit d’interdire ….

Dans le cadre de notre réflexion sur le mode d’élection des constituants, Pascal Geiger nous donne ci-dessous ces réflexions.
***
Il est interdit (...)


Élire une Constituante : Contribution du cercle de Montpellier

Dans l’ignorance de la situation politique qui permettra de convoquer une assemblée constituante, il nous a semblé qu’il faut d’abord affirmer (...)


Mettre en œuvre une Assemblée Constituante

Nous avons appelé depuis longtemps à une réflexion et à des propositions quant aux modalités d’élection des constituants. Le texte ci-dessous de (...)


Comment désigner les constituants, un point de vue.

Une Constituante aura, par définition, pour tâche l’écriture d’une nouvelle Constitution et sa soumission au peuple pour approbation ou révision. (...)


La Constituante : Pourquoi ? Comment ?

Le pourquoi d’une Constituante a déjà largement été développé sur ce site. mais il mérite d’être toujours plus rappelé tant il s’agit d’une Révolution dans (...)


Tunisie : quel mode de scrutin pour la Constituante ?

Après un premier forum “Pour une assemblée nationale constituante”, le 23 février 2011, la Faculté des Sciences Juridiques Politiques et Sociales de (...)


De Gaulle et le processus d’une Assemblée Constituante

© Archives de l’Assemblée nationale - photo René Hélier
L’une des finalités de l’Association pour une Constituante est de proposer des modalités (...)


Une illustration du processus constituant

Dans le cadre de ses travaux, l’Association pour une Constituante vous présente une illustration des premiers jours de la Constituante, réalisée (...)


Election des constituants

Une Assemblée constituante ne peut être que le renouveau de la souveraineté populaire. Elle remettra donc fondamentalement en cause la situation (...)