Liberté, Souveraineté

lundi 6 juillet 2015
par  Association pour une Constituante

Liberté, Souveraineté


Le vote grec est évidemment symbolique de la volonté d’un peuple de s’affirmer face à un système européen qu’il faut bien qualifier de totalitaire. Le peuple grec a dit « non » à la domination sans partage d’une technocratie juridico financière arrogante qui n’a que mépris pour la démocratie. Il a également, et peut-être surtout, dit sa détermination à ne plus être humilié, à ne plus voir bafouer sa souveraineté, principe essentiel de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. En ce sens, il s’inscrit dans la continuité des volontés des peuples français, néerlandais, exprimées il y a tout juste dix ans, puis bafouées par des gouvernements soumis à un système qui tourne le dos aux libertés et méprise la souveraineté populaire et nationale.
Depuis des décennies, une entreprise de destruction des principes démocratiques est en marche. Il faut maintenant se mobiliser pour que le référendum grec marque une inflexion générale et le retour vers la souveraineté, vers le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, vers la démocratie, vers ce qu’on appelle en France la République.


Commentaires

Logo de RV
lundi 6 juillet 2015 à 19h03 - par  RV

re bonjour
en complément à mon précédent message un lien fort instructif

Logo de RV
lundi 6 juillet 2015 à 18h49 - par  RV

Bonjour,
Avez vous lu les propositions des instances européennes ?
Elles ont été publiées après l’annonce du référendum.
Avez-vous suivi que le gouvernement grec depuis le début des négociations propose de lier le remboursement de la dette aux mesures macro économiques et que les instances européennes ont opposées un veto à cette proposition réitérées . . .
Avez vous connaissance du pré-rapport de la commission de l’assemblée nationale grecque à propos de la dette ?
Ne voyez-vous pas que nous sommes devant un blocage politique et pas économique ?

bien à vous et bon vent sur la toile !

Logo de nuria
lundi 6 juillet 2015 à 15h24 - par  nuria

Nous savons que ce n’est pas la dette qui est en jeu pour l’Eurogroupe mais bien faire plier les Grecs et donc le gouvernement.
la commission qui a travaillé sur ce sujet est claire la dette est odieuse,illégitime et illégale.
Il appartient à l’Eurogroupe d’entendre le peuple qui a dit NON et ce avec une dignité exemplaire .

Logo de CHIARAMONTI Claude
lundi 6 juillet 2015 à 09h18 - par  CHIARAMONTI Claude

Communiqué sympathique mais dans lequel il manque un mot : dette !

Logo de Pascal Geiger
lundi 6 juillet 2015 à 08h45 - par  Pascal Geiger

Concernant la réponse des Grecs aux membres de l’Eurogroupe, elle peut se résumer à : allez vous faire voir chez les Grecs ». Expression appropriée, qui fera sans doute éternuer Madame Merkel, puisque la même expression se dit en allemand « Geh doch dahin, wo der Pfeffer wächst » qui signifie « va là où le poivre pousse ». Elle y est allée. Vraisemblablement l’Europe n’a pas fini de tousser.
Quant aux Grecs, ils ont deux expressions. Je vous donne la plus soft : « Καλά ξεκουμπίδια » : qui signifie : « bon débarras ».
La seconde est un peu plus triviale. Mais bien imagée.
Pascal

À signer ! Présidentielle NON - Constituante OUI

PNG - 3.8 ko

Remplaçons en 2017 l’élection présidentielle par l’élection d’une assemblée constituante !


Constituante en 1 min 58


Dans les médias

*****
>>Voir l’intégralité

Estimez-vous que les élus sont aujourd’hui réellement représentatifs des citoyens ?

Trouvez-vous admissible qu’une seule personne, le Président de la République, exerce en fait tous les pouvoirs sans être concrètement responsable de ses actes devant le peuple ?

Trouvez-vous que les institutions permettent le respect de la souveraineté populaire ?

Si vous trouvez notre vie publique fossilisée,
- si vous voulez des élections générales,
- si vous pensez que la souveraineté du peuple est bafouée,
- si vous pensez que vous n’êtes pas représentés,
- si vous pensez que la loi "territoires" du gouvernement Fillon-Sarkozy détruit la démocratie locale
- si vous ressentez le traité de Lisbonne comme une insulte et un coup d’État contre le vote NON au Traité constitutionnel européen du 29 mai 2005

>>AGISSEZ


Exigez l’élection d’une Assemblée Constituante au suffrage universel pour changer le jeu politique


Joindre-Découvrir nos cercles locaux

JPEG - 8.7 ko

L’histoire des Constituantes

JPEG - 11.3 ko
HISTOIRE des Constituantes 1789-1792-1848-1946

PNG - 2.8 ko